Premières expériences de teinture à l’indigo

 

ça faisait bien longtemps que j’en avait envie, et enfin, j’ai pris le temps d’essayer la teinture à l’indigo! C’est de saison, car mieux à faire en extérieur, si on fait des coupons un peu grand.

Je ne vais pas m’arrêter longtemps sur la chimie et les proportions, parce que je ne maitrise pas encore bien tout ça. Vous aurez besoin de poudre d’indigo (celui que je vends est pré-réduit, ce qui facilite la préparation), des cristaux de soude et de l’hydrosulfite de sodium. Télécharger ici un fichier avec toutes les explications techniques pour teindre de l’indigo.


On commence donc par faire une « cuve » d’indigo (ici une grande poubelle plastique de 50l), en mélangeant les produits dans l’eau. L’important est de ne pas remuer trop fort pour ne pas faire rentrer d’oxygène dans la cuve.

 

Ensuite, place au pliage, nouage, grosse étape de préparation! (on peut d’ailleurs anticiper et préparer ça à l’avance les jours précédents…).

 

Et puis, c’est l’heure du trempage! On plonge les tissus dans la cuve quelques minutes, prenant bien soin de faire entrer le moins d’air possible. On le sort, il est tout jaune/vert!

On le laisse à l’air libre pour qu’il s’oxyde, et c’est là que le bleu apparait.

 

Pour obtenir un bleu plus foncé, il faut répéter l’opération plusieurs fois : trempage, oxydation, re-trempage… et on papote!

 

 

Et puis on enlève les attaches et on déplie. Là encore, on peut laisser les parties qui étaient cachées s’oxyder à l’air, ou bien rincer vite pour garder plus de blanc.

 

Au final, voici quelques rendus de pliage…

 

 

 

 

 

Seul essai de couture, des grands points sur des lignes droites, qu’on fronce avant de teindre. Il faudra que je continue dans cette voie!

 


Voilà, très bientôt, je vous montre d’autres expériences sur des textiles du quotidien (c’est l’avantage de la cuve d’indigo, une fois qu’elle est faite, un peu d’entretien et on va en profiter tout l’été!)

—> retrouvez en boutique l’indigo et les produits nécessaires à la cuve.

 

56 réflexions au sujet de « Premières expériences de teinture à l’indigo »

  1. Moi je n’aimais pas le bleu jusqu’à la révélation « cyanotype », mais j’adore teindre, et tu me fais envie, je dois y réfléchir, puis commander, essayer;tes résultats sont TRES beaux. qui rime avec bravo!

    1. Merci Anne, venant de toi ça me touche. Je ne suis pas fan de bleu non plus, mais l’indigo est vraiment à part, par sa couleur et la technique. Et le shibori, c’est top aussi! bref, je dois m’y remettre très vite!

  2. Quelle belle coïncidence! Avec une amie, nous avons prévu de faire une journée indigo la semaine prochaine avec le kit que je vous ai commandé…il y a un certain temps!

    Votre témoignage me donne encore plus envie de m’y mettre. Grand merci et bravo pour vos réalisations variées.
    Trop hâte, comme disent les gosses……

  3. Très beau, en effet, ça donne envie, et j’aime beaucoup l’idée que la cuve nous attend et que l’on peut y revenir tout l’été !!

  4. comme j’adore l’indigo je suis comblée par ce message bravo je vais donc me procurer le matériel nécessaire et cet été tenter l’expérience
    merci beaucoup

  5. Beau reportage et je crois que nous avons toutes envie de tenter l’expérience!!! Les résultats sont magnifiques…je vois très bien des coussins indigos sur ma terrasse, moi qui ai la chance de vivre en bord de mer!!! Bizh… Del

  6. Bonjour, c’est magnifique et cela me rappelle les teintures artisanales faites avec les femmes de Mayotte ou mon amie Sara….on trempait le tissu de coton dans la teinture, on posait des feuilles des fleurs, tout ce qui nous passait sous la main ou dans l’idée….on posait sur l’herbe au soleil et le soir, ho miracle on avait une belle pièce avec des motifs qui se détachaient sur la couleur de fond……beau souvenir , j’ai encore des tissus et je guette un jour sans vent pour en refaire …..
    J’aime les idées de motifs avec les pinces à linge, les fils tirés…les rendus sont vraiment beaux.
    A bientôt et bonne journée.

    1. Hello,
      Cette façon de faire je la faisais quand j’étais à la campagne dans les années 77/82, c’était toute une époque surtout au début des années 70. çà me fait plaisir de voir cette méthode utilisée je crois que je vais m’y remettre puisque j’habite à nouveau en campagne……..L’indigo est une couleur que j’adore car on peut en faire un camaïeu en plus des pliage, en fonction du temps que l’on laisse s’écouler avant de rincer……Merci à vous de m’avoir rafraîchis la mémoire…..Bon vendredi

  7. magnifique Emma ! tu nous donne envie de teindre tout ce qui traîne ds les placards genre vieux draps et compagnie … le plus dur est de trouver une grande cuve qui ferme bien car si j’ai bien compris s’il en reste on peut s’en resservir
    bises à toutes

  8. j’aime beaucoup surtout les motifs rendus avec des pinces à linge ou plissés. Bonne idée que de ne nous avoir fait partager cela!

  9. Bonjour Emma,
    Merci pour « cette formation en ligne »! Les imprimés sont magnifiques.
    Deux questions : 1 – la teinture tient-elle au fil des lavages si on utilise ces textiles pour des réalisations qui ont besoin de lavages (vêtements ou déco).
    2 – rejeter le mélange dans l’évier : c’est pourtant un mélange polluant ?
    Bonne journée

    1. Bonjour Mamydany, oui, bien sûr, l’indigo est une teinture permanente qui résiste aux lavages, au soleil… Pour le reste, je ne suis pas chimiste, mais les informations du fabricant n’alertent pas sur une pollution. Pas de précaution non plus sur l’utilisation de la cuve, ou bien le contact avec la peau.

      1. La teinture à l’indigo vient d’une plante que l’on peut trouver et faire soit même, j’ai vu un artisan qui le faisait au salon des artisans à Carcassonne et c’était très intéressant…..si le produit est vraiment de l’indigo pas de pollution et celui d’Emma est un vrai puisque le tissu sortant du bain est vert avant de virer au bleu, c’est étonnant de le voir…..

  10. Magnifique ! Rien à dire, explications super claires, des photos valent mieux qu’un grand discours! En plus, on a la photo du pliage et la photo du résultat, trop bien ! On a envie de plonger les mains dans cette cuve et de papoter avec vous ! ;))) Merci.
    FrédériqueA

  11. Superbe, c’est vrai que c’est tentant!
    Et l’effet pince à linge ou les points de couture froncés sont bleuffants.
    Vos bleus sont superbes , vous avez faits plusieurs bains?

  12. De très beaux effets dûs aux différents pliages. J’aime beaucoup mais je ne me sens pas le courage de m’y mettre. …du moins pour le moment.
    Merci Emma pour cette démonstration.

  13. superbe le bleu indigo, c’est le seul que j’aime !!
    les explications sont très bien, çà donne envie mais manque d’espace.
    Les motifs sont très interessants. Est-ce-que je peux faire çà sur mon balcon (petit) ?
    Je trouve votre 1ère expérience très réussie !!

  14. Bonjour Emma
    Moi j’aime le bleu , le résultat est magnifique ,,,,,,mais un sacré boulot !!! Une première qui mérite des félicitations Bonne journée

  15. Bonjour, la technique est super mais ,j’ai un problème avec le bleu , j’aime pas vraiment…….
    Existe-t-il des possibilités de teindre en rouge , avec de la garance par exemple, et si oui, où peut -on trouver le matériel?
    ceci étant dit les rendus sont magnifiques, BRAVO!

    1. L’indigo est bleu depuis la nuit des temps… Pour d’autres couleurs, il existe d’autres plantes, avec des modes de préparation spécifiques que je ne connais pas. Mais c’est une particularité de l’indigo de faire du shibori, parce que la couleur ne fuse pas. les autres teinture ont un rendu différent avec moins de blancs.

  16. Bonjour Emma,
    Rendu magnifique. J’adore, mais seule je n’oserai pas m’y lancer.
    Les pliages sont simples mais il fallait y penser.
    Bravo.
    Bel été avec les teintures
    Merci Emma, c’est un régal que de te lire
    Amitiés

  17. Magnifique ! Justement j’ai rapporte d’Egypte de la poudre d’Indigo mais pas « pre reduite », est ce que vous connaissez la methode a utiliser avec de la soude a la place du soda ash ? Je n’ose pas me lancer… Merci !

  18. Pour un essai c’est un essai particulièrement réussi, j’aime beaucoup tous les pliages,pinces et leurs effets . Merci pour ce tuto bien expliqué.
    Vous avez été efficaces et attentives car aucune d’entre vous ne s’est retrouvé e avec des cheveux … bleus.
    Amicalement

  19. Merci Emma pour les souvenirs que çà m’a rappelé……J’en faisais plein dans les années 76/82 J’habitais à la campagne et le séchage ce faisait dans les prés, c’était magnifique car nous faisions des camaïeux d’indigo suivant si on le laissait longtemps et à tremper et à attendre le rinçage ainsi que les différents bains……J’avais 18 ans, pas de douleurs et l’envie de faire simplement……Il est possible que je m’y remette puisque j’habite à nouveau à la campagne avec de l’espace extérieur et votre kit rendra les choses plus simples qu’à l’époque……Bon vendredi et encore merci .

    1. Plus ou moins, j’ai fait des essais il y a longtemps, et j’avais trouvé que le procion pénétrait plus les noeuds, et les résultats étaient beaucoup moins contrastés… Mais ça vaut le coup d’essayer!

  20. Magnifiques résultats ! Et j’imagine l’effet merveilleux que doit donner l’oxydation et le changement de teinte… Moi qui adore le bleu, je suis ravie. Il faut que je retrouve un peu d’énergie créatrice pour tenter quelques expériences du genre. Compliments….. Juste une petite question : il semble qu’il fasse chaud quand tu procèdes et je vois que ta complice a les bras à l’air. Avais-tu froid au point de mettre des manches longues ? J’ai eu chaud rien qu’à te regarder…. L’eau ne t’a-t-elle pas paru trop froide, du coup ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *