Vidéo Patchwork : Comment bien couper vos tissus patchwork?

Voici une nouvelle vidéo qui s’adresse spécialement à celles qui n’ont jamais coupé au cutter rotatif : C’est un peu long, mais je vous explique tout!

Et à partir de la vingtième minute, on parle de la coupe avec les gabarits de Marti Mitchell.

 

Retrouvez les cutters, règles et plaques sur le site ici.

A vos cutters!

PS : le premier envoi du quilt mystère est posté, guettez vos boites aux lettres (et pour celles qui doivent le retirer en boutique, il est là!).

Happy Lundi!

Quand on lui a demandé de révéler ses secrets de beauté, l’actrice Audrey Hepburn a partagé ce poème de Sam Levenson, qui fut lu à ses funérailles :

Pour avoir des lèvres attirantes, prononcez des paroles de bonté.
Pour avoir de beaux yeux, regardez ce que les gens ont de beau en eux.
Pour rester mince, partagez vos repas avec ceux qui ont faim.
Pour avoir de beaux cheveux, laissez un enfant y passer sa main chaque jour.
Pour avoir un beau maintien, marchez en sachant que vous n’êtes jamais seule, car ceux qui vous aiment et vous ont aimé vous accompagnent.
Les gens, plus encore que les objets, ont besoin d’être réparés, bichonnés, ravivés, réclamés et sauvés : ne rejetez jamais personne.
Pensez-y : si un jour vous avez besoin d’une main secourable, vous en trouverez une au bout de chacun de vos bras.
En vieillissant, vous vous rendrez compte que vous avez deux mains, l’une pour vous aider vous-même, l’autre pour aider ceux qui en ont besoin.
La beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, son visage ou sa façon d’arranger ses cheveux. La beauté d’une femme se voit dans ses yeux, car c’est la porte ouverte sur son coeur, la source de son amour.
La beauté d’une femme n’est pas dans son maquillage, mais dans la vraie beauté de son âme. C’est la tendresse qu’elle donne, l’amour, la passion qu’elle exprime.
La beauté d’une femme se développe avec les années.

Sam Levenson, journaliste, humoriste et écrivain américain (28/12/1911 – 27/08/1980)

 

L’artiste du vendredi : Bisa Butler

Je montre régulièrement des quilts de portrait le vendredi, mais ceux de Bisa Butler sont différents. Leurs couleurs puissantes des tissus africains, les contrastes, et surtout les sujets, des personnages noirs peu représentés dans le monde du quilting en font une artiste unique, bien ancrée dans le monde moderne.

 

Les «Trois rois» (2018), coton, laine et mousseline de soie piqués et appliqués,  241,3 x 182,9 cm

 

“The Safety Patrol” (2018), coton, laine et mousseline de soie appliqués, 228,6 x 208,3 cm

Plus à découvrir sur son instagram et sur le site de la galerie qui la représente ici.