Archives par mot-clé : Happy

Happy Lundi!

Valentin Vander a réuni 45 musicien.nes et chanteur.ses depuis leur lieu de confinement pour interpréter cette sublime chanson immortalisée par Bourvil en 1963.

Les enregistrements audios et vidéos ont été effectués avec les moyens du bord, et le tout a été réalisé de façon intégralement bénévole en soutien aux victimes de la pandémie de Covid-19.

Bonne semaine à tous, prenez soin de vous!

A lire aussi :

Happy Lundi!

Ma lecture du moment, le nouveau livre d’Agnès Ledig, ancienne sage-femme qui sait si bien écrire les sentiments, la résilience, la compassion, la recherche parfois douloureuse du bonheur…

 

Et au hasard d’une page, cette citation, tellement parlante aujourd’hui.

Restez chez vous et prenez soin de vous,

 

Emma

A lire aussi :

Happy Lundi!

Une adorable publicité de Noël, pour une petite droguerie familiale dans la campagne américaine (le petit garçon, 2 ans, est le fils du patron!).

Je vous souhaite de joyeuses fêtes entourés de vos proches,  et je vous donne rendez-vous en 2020!

A lire aussi :

Happy Lundi!

J’aime beaucoup le street art, qui éclaire les rues grises des villes. Et je viens de découvrir Street Art Cities, une super appli qui recense les oeuvres par delà le monde! Une jolie manière de parcourir une ville, il y a déjà plus de 15000 oeuvres répertoriées!

Continuer la lecture de Happy Lundi!

A lire aussi :

Happy Lundi!

Une superbe interprétation d’un classique de la musique, une version ensoleillée pour bien commencer la semaine.

A lire aussi :

Happy Lundi!

On n’a pas brûlé les sorcières parce qu’elles étaient mauvaises.

On les a brûlées parce qu’elles étaient intelligentes, parce qu’elles étaient rebelles, parce que c’étaient des femmes libres
Parce qu’elles voulaient participer à l’histoire
Parce qu’elles s’emparaient de connaissances qui n’étaient réservées qu’aux hommes
Parce qu’elles pratiquaient des avortements
Parce qu’elles ne répondaient pas aux canons de beauté imposés par le regard des hommes
Parce qu’elles lisaient des livres, parce qu’elles rêvaient de révolutions où toutes les femmes obtiendraient ce qu’elles n’ont toujours pas obtenu aujourd’hui

On les a brûlées parce qu’elles étaient savantes, parce qu’elles refusaient d’être violées, parce qu’elles se sont battues contre le chantage, parce qu’on n’a pas pu les acheter
Parce qu’elles ont donné la possibilité à d’autres femmes d’avoir la vie qu’elles désiraient

Parce qu’elles ont aidé d’autres femmes à être libres

Parce qu’elles menaçaient le système qui fait de nous les garants de la reproduction du sytème

On les a brûlées parce qu’elles s’aimaient entre elles et qu’elles s’aimaient toutes

Soyez  de bonnes sorcières

(Traduction d’un texte en espagnol trouvé sur FB sans source)

A lire aussi :