Que faire avec un kit expérimental? #2

Il y a quelques mois, j’avais fait un petit panneau avec un kit expérimental n°9 de Stef Francis, aujourd’hui, c’est le n°1 d’Oliver Twists qui m’a inspiré (je sais, pas terrible ces numéros, mais bon !).

Donc le kit expérimental n°1, teint main par Oliver Twists comprend :

–       Une feuille d’Abaca. L’Abaca est une sorte de palmier, et ici, il en est fait une sorte de papier ou intissé très fin, un peu comme du papier de soie. Il est légèrement transparent. Comme il n’est pas tissé, il ne s’effiloche pas. On peut y découper des formes avec précision, et /ou le superposer pour utiliser la légère transparence.

–       Des fibres de soies frisées. Elles sont appelées silk thrower waste, donc « déchet » du déroulage peut-être (si une connaisseuse passe par là, qu’elle n’hésite pas à m’éclairer !). J’ai la réponse! : Ce sont des fibres de soie vierges qui sont emmêlées entre elles et qui se prennent dans les mécanismes de bobinages. On doit donc les couper. Merci à Viviane et Françoise.

–       Des rouleaux de fils de soie : ce sont ces éléments longs et tubulaires. Ils sont issu du déroulage des cocons de soie, quand on envoie le fil sur le rouet, une partie s’enroule autour du bâton. Une fois sec, on le fend pour l’enlever (on ne peut donc pas le dérouler pour utiliser le fil).

–       Du fil métallique de couleur. J’aime beaucoup ce contraste entre les matières brutes naturelles et ce fil très brillant et très industriel. Il est fin, et se coupe avec des ciseaux à papier.

–       Des fils à broder variés ( un assortiment issu d’un one’s off ou d’un tidbits).

 

Pour une fois (!), je n’ai pas choisi l’orange ou de violet, mais le coloris rouille, mélange d’ocre et de bleu.

Il faut un quarter d’uni Kaffe fassett pour le fond (ici, le coloris vert de gris 87) , plus un coupon de batik à feuilles.

 

Le batik et le papier d’abaca sont découpé en forme de feuilles et posé sur le fond uni.

Les fibres de soie sont étalées dessus, ainsi que les rouleaux de soies déchirés en 2.

Avec le fil de fer, on fait de mini spirales autour d’une fine aiguille à tricoter ou à broder .

 

Les fils fantaisie sont posé en volutes sur le tout.

On fixe ensuite délicatement avec un fil fin de couleur neutre, en faisant des petits points qui ne se verront pas (il ne faut pas en faire trop, pour garder le volume).

 

Voilà ! Avez-vous déjà essayé ce kit ? qu’avez-vous fait avec ? J’aimerai bien faire une galerie avec vos réalisations, n’hésitez pas à me les envoyer.

A lire aussi :

6 réflexions sur « Que faire avec un kit expérimental? #2 »

  1. le « silk throwers waste » sont des fibres de soie vierge qui se sont emmêlées dans le mécanisme des bobines lors du bobinage de la soie . De ce fait ces fils doivent être coupés de la machine. Ce sont donc des morceaux encore trop beaux pour ne pas les utiliser. Elles sont récupérées pour le tissage ou le feutrage.

  2. Où trouve-t-on des feuilles d’abaca?
    J’ai voulu acheter un kit pour débuter, il n’y en avait plus. J’en choisi un autre, pareil: rupture de stock.
    Il ne seront pas réachalandés?
    Merci et bonne journée à toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *