L’artiste du vendredi : Erick Wolfmeyer

Aujourd’hui, voici les patchs monumentaux d’Erick Wolfmeyer, vus à Sainte Marie aux Mines.

   

Celui-ci mesure plus de 5 m de long!

Il travaille les blocs simples et un positionnement original, impressionnant!

Plus sur son site ici.

 

A lire aussi :

28 réflexions sur « L’artiste du vendredi : Erick Wolfmeyer »

  1. Merci Emma de cette découverte, au début je ne comprenais pas pourquoi des tailles aussi grandes et en lisant son histoire tout s’explique.
    Bonne journée automnale

  2. Certains me plaisent beaucoup : je me trompe où beaucoup d’ ouvrages se basent sur le principe du log cabin avec une grande réflexion sur les couleurs, les faux unis, la disposition ?
    Il ne me semble pas qu’il y ait un gros travail de quilting ?

  3. C’est l’exposition qui a le plus marqué toutes les amies qui ont été à SMM et je dois dire que tes photos sont magnifiques et je trouve ces quilts splendides mais alors où les mettre ? Chez soi ? Chez des amis ?
    Mais c’est très beau et tout est dans la taille, dans le choix des couleurs

  4. Beaucoup trop grand spour moi . Je préfère les patchworks plus petits .Ils sont grands mais trop répétitifs. Néanmoins vu la grandeur cela represante beaucoup de travail.
    Merci Emma.
    Christiane.

  5. J’aime beaucoup; quel artiste particulier. Je l’admire, ne serait ce pour son désir de voir « … those verry red rooftops of a Germain village » et j’espère qu’après son expo à Ste Marie aux Mines il a eu le temps d’ entreprendre les recherches de ses origines.
    Les photos d’Emma sont magnifiques, et font ressortir la luminosité de ces quilts … merci de les partager avec nous.
    Bon week-end

  6. Un style très carré, linéaire et plein de rigueur. Jolies couleurs mais ça ne me fait pas rêver. Il doit aimer le quilting, il en fait des tonnes, mais toujours sans fantaisies.
    Merci Emma
    Anik

  7. Prouesse technique indéniable et placement qui pose question ou qui force le sourire. Je vais aller lire l’histoire qui me manque pour mieux comprendre pourquoi ce travail démesuré. Néanmoins j’admire le droites et les angles parfaits même si le graphisme m’accroche moins que bien d’autres sujets traités en patchwork contemporain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *