Tuto : Les masques en tissu (modèle AFNOR)

Voilà, depuis quelques semaines, vous êtes nombreuses à me demander un tuto pour faire des masques maison. J’ai beaucoup hésité, lu des recommandations de médecins (pour et contre, très partagé) et tergiversé sur ma compétence à en parler, vu la spécificité et ses implications sur notre santé.

Aujourd’hui, j’ai quand même décidé de le faire, en m’appuyant sur des recommandations de spécialistes.

Attention : ces masques ne sont pas un dispositif médical, ils sont un complément aux gestes barrières, (distance de sécurité, lavage de mains, confinement), ils doivent être manipulés par les liens, et mis dans un sac plastique dès qu’on les enlève et jusqu’au lavage. Ils doivent être lavés après chaque utilisation, à 30° minimum à la machine, on peut aussi les repasser à la vapeur, cela détruira le virus.

Voici d’abord quelques ressources bien documentées pour vous faire une idée.

Tout d’abord , l’article très documenté de Bérangère, ingénieure textile. Elle donne son avis de professionnelle sur l’utilité et l’efficacité des masques fait maison. A lire ici.

Et puis la fiche technique de l’Afnor, qui en un temps record a sorti ce document et modèle. Il est fait à partir de carrés de 20x20cm. Elle contient aussi des recommandations sur l’utilisation (à lire, très important), le port et le lavage du masque, et on comprend là qu’il faut beaucoup de précautions si on veut que son utilité soit optimum.

Il existe d’autres modèles, mais j’ai décidé de m’en tenir à celui de l’Afnor, simple à réaliser et étudié par des pros. Je vous propose 2 tutos, un simple et un avec de jolies finitions (au niveau de l’efficacité, on est au même niveau).

Je rajouterai quelques conseils :

  • Je préfère ne pas utiliser d’élastiques (même si c’est plus rapide) : Ils font mal derrières les oreilles (demandez aux soignants), ils résistent mal aux lavages à chaud, et du coup les masques seront vite inutilisable, et avec eux, les masques sont taille uniques, et s’adaptent mal aux différents visages. Je préfère les liens en tissu.
  • Pour le tissu, utilisez 2 à 3 épaisseurs, le tissu patchwork (que je vends ici) est parfait pour cet usage, 120 fils 100% coton, j’en mets 2 épaisseurs, et une de batik, plus serré (Edit : 2 épaisseurs suffisent, avec les beaux jours, il fait chaud sous le masque!). (D’autres utilisent du molleton, lingettes et autres, l’Afnor ne les recommande pas, et étant synthétique, ça doit être moins respirant).
  • Si vous portez des lunettes, ça se complique! La buée s’installe vite. 2 solutions : insérer un petit fil de fer (cure pipe, lien de sac congélation) de 8 à 10cm dans l’ourlet en haut du masque, ou faites 2 petites pinces (avant de coudre le biais, ou après comme moi si vous n’y avez pas pensé avant!).

 

Version 1, la plus simple

Les fournitures  pour un masque : 2 ou 3 carrés de 20x20cm de tissu patch, 4 bandes de 2,5x45cm env.

 

 

Superposer les 3 carrés, et faire un zig-zag (ou une couture à la surjeteuse) tout autour.

 

 

Avec une règle, sur l’endroit, notez sur les 2 côtés des marques aux mesures suivantes (en partant du haut) : 2,5cm, 5cm, 7,5cm, 12,5cm, 15cm et 17,5cm.

  

Faire un pli creux comme sur la photo en pliant sur les marques, et faire une piqure pour maintenir le pli. Le creux est sur l’envers.

 

 

  Pour installer un fil de fer pour le nez, posez le en haut du masque au milieu, puis rabattre le tissu pour le recouvrir, et piquer. 

 

Préparer les liens en pliant en 3 les 4 bandes et en faisant un zig-zag pour maintenir.

 

Fixer un lien à chacun des 4 coins avec une couture solide (faites 2 aller et retour).
c’est fini!

Version 2 (même forme, même efficacité, même usage, finitions plus propres)

Les fournitures  pour un masque : 2 ou 3 carrés de 20x20cm de tissu patch, 2 bandes de 2,5x110cm env.

 

Superposer les 3 carrés, et faire un point droit à 3mm tout autour.

 

Avec une règle, sur l’endroit, notez sur les 2 côtés des marques aux mesures suivantes (en partant du haut) : 2,5cm, 5cm, 7,5cm, 12,5cm, 15cm et 17,5cm.

 

Faire un pli creux comme sur la photo en pliant sur les marques, et faire une piqure pour maintenir le pli. Le creux est sur l’envers.

 

Sur l’envers du masque, piquer de chaque côté une bande de 10×2,5cm à 7mm.

 

Retourner sur l’endroit, rabattre le biais et piquer à 1mm du bord. Faire pareil de l’autre côté.

 

Optionnel : Pour faire un modèle avec pinces pour le nez (pour celles qui ont des lunettes surtout!), faite en 2 petites de 6mm à 1,5cm du centre, vers l’extérieur pour plus de confort.
Si vous pouvez à la place poser un fil de fer comme dans le premier modèle, attendez l’étape suivante.

 

   

Marquer le centre des bandes de 100×2,5cm. Sur l’envers du masque, placer le centre de la bande sur le centre haut du masque, et piquer à 7mm. Faire pareil en bas du masque.

 

Prendre une des extrémités de la bande, plier les bords vers l’intérieur, puis plier en 2 et commencer à piquer à 1mm du bord. Continuer sur la longueur, et quand vous arriverez à la hauteur du masque, continuer sur le masque. C’est à ce moment que vous pouvez insérer un fil de fer (au milieu).
Continuer à piquer la bande jusqu’à l’autre extrémité.
Faire pareil pour la bande du bas.

 

 

Attention, ces masques ne sont pas destinés à des soignants. Si vous voulez en faire pour eux, demandez bien avant ce qu’ils souhaitent exactement, et conformez vous à leurs besoins.

 

Nous voici en équipe réduite et bien équipées pour préparer vos commandes!

 

A lire aussi :

256 réflexions sur « Tuto : Les masques en tissu (modèle AFNOR) »

  1. Merci pour ce tuto qui est très clair et rapide à faire 🙂
    Je souhaiterai en faire pour des enfants et ados.
    Auriez vous tester des dimensions pour les adapter a leur plus petit visage ?
    Bonne journée à tous

      1. merci de vos liens que je viens de consulter car je voudrais faire des masques pour mes petits enfants, je me permets toutefois de signaler que ces masques comportent une couture centrale decommandee par l’AFNOR

        1. Une couture sagitale est une couture mediane qui passe donc par le nez et la bouche. Ici ce nest pas le cas, il y a juste les pinces pour le nez. Pour faire la difference : le patron du CHU de Grenoble a une couture sagitale.

          1. Le Chu de Grenoble n’utilise plus le masque avec la couture sagitale. Masque pour enfant , réduire les mesures tout simplement .

        1. Bonsoir ,pour adultes j’ai coupé un carré de 22 cm avec les coutures comprises ,et pour enfants de 9 ans, j’ai coupé 20 cm avec les coutures .

      1. Bonjour,
        Étant débutante en couture, je ne comprenais pas trop la fiche technique de l’AFNOR. Alors merci pour ce Tuto bien expliqué.

  2. Bonjour Ema

    et merci pour ce tuto. A noter : dans la liste du matériel, il manque les 2 fois 10 cm x2 des côtés 🙂

    Et je trouve que 2,5 cm c’est un peu juste en largeur…

    A bientôt.

    Marie

    1. Bonjour Marie, je viens de lire les explications et il me semble que les 10cm dont vous parlez se trouvent inclus dans la bande de 110cm prévue pour les liens.
      En effet, au départ, on a 2x110cm de bandes et il ne reste que 100cmx2 quand on coud les liens. Je trouve ce tuto très bien fait, merci.

  3. Bonjour Emma ayant fait plusieurs modéles de masque,finalement c’est le tien qui a été retenu par les utilisateurs avec les pinces ,j’en ai encore en commande j’ai partager le lien sur un groupe et sur ma page FB merci beaucoup ,je repars sur ma machine bon courage et bon week end

  4. Mais non il ne manque pas 10cm puisque les bandes font 1,10 et qu’on n’utilise qu’1m en haut et en bas☺️, par contre je trouve aussi 2,5 un peu juste, maintenant je prends 3.
    j’en ai fait pour ma petite voisine de 8 ans, avec des carrés de 16 et un pli creux de 2+2
    merci beaucoup Emma.

    1. Vous avez gardé les mêmes proportions d’écart entre les plis ( 2,5) ou est-ce que vous les avez diminués ? Car je voudrais en faire pour mes neveux et nièces. Merci

  5. Bonjour,je trouve votre tuto génial. Superbe photos on comprend vraiment bien. Je n’ai pas de tissu sinon jaurai essayé de le faire même sans machine. Est ce que vous vendez vos masques? Merci

  6. Bonjour votre tuto est excellent, je ferai juste une réserve sur le modèle avec des pinces au niveau du nez, l’afnor recommande de ne pas faire de coutures verticales sur le devant du masque. J’imagine que les « trous  » de couture sont une porte ouverte pour le virus. Très cordialement.

  7. Bonjour,

    effectivement votre tuto recoupe bien les différentes infos et surtout très clair dans la réalisation.

    Petite astuce que je m’apprête à tester : remplacer le lien des sacs congélation par un morceaux de canette de soda qu’il faudra découper. C’est souple et aussi, cela ne devrait pas rouiller au lavage !

    Bonne continuation à vous toutes et surtout, prenez bien soin de vous.
    Vanessa

  8. Ah ! J’ai lu aussi que les lingettes style Swiffer formaient aussi un bon barrage, presque équivalent aux masques chirurgicaux. Peut être mettre 2 couches de coton et 1 lingette entre les 2 couches, avec des scratchs sur les côtés des 2 couches pour refermer ! Ainsi on peut laver le masque sans la lingette puis remettre une lingette neuve lors de la nouvelle utilisation !

  9. Bonjour. Je fais Exactement le modèle AFNOR en ajoutant uniquement les valeurs de coutures et en plaçant les liens sur les côtés. Portez vous bien !

  10. Merci beaucoup Emma pour ce tuto très bien expliqué et à votre bienveillance toujours et toujours là.
    Je recommande votre article à toutes celles qui me demandent des explications… j’en suis à 100 masques cousus… et je déplore les gens qui ne cessent de dire qu’on fait le mal plutôt que le bien avec nos masques … une barrière vaut mieux que rien!
    Prenez bien soin de vous…

  11. Merci Emma j’essayerai ton modèle il me parait très bien. Je suis moi même en plein dans la confection des masques j’ai choisi l’un des modèles validés par le CHU de Grenoble on le trouve sur le web avec 4 épaisseurs de tissus dont 3 matelassées avec du molleton + 1 doublure tout en coton il n’est pas difficile à confectionner et prend bien la forme du visage.
    PS Pourquoi mon nom et email ne veulent t il pas s’enregistrer dans le navigateur ?

  12. J ai fait beaucoup de masques et je mets de la viseline sur un des tissus .(l AFNOR parle de pose de thermocolant ) .
    Ils sont agréables et porter .

  13. Bonjour, merci pour beaucoup pour ce tuto et surtout pour l’idée des pinces pour le nez et oui c’est galère avec les lunettes et vu que je n’ai pas de sac de congélation chez moi mais vous m’avez trouvé la solution zéro déchet 😉
    Merci encore !

  14. AFNOR vient de créer une plateforme solidaire, pour mettre en relation les personnes qui ont besoin de masques, et ceux qui en fabriquent, sur la base bien entendu de la solidarité et du bénévolat. Il suffit de s’inscrire et de préciser quel type de masques on peut réaliser, et combien par semaine. Une bonne occupation en période de confinement …
    Merci à Emma pour son tuto bien pratique et facile à réaliser, finalement, après avoir essayé pas mal de modèles, celui-ci me parait très bien. Confortable même pour les porteurs de lunettes avec un pince-nez.

  15. Merci pour le tuto facile à comprendre. Idem pour la largeur des bandes, trop juste. J’ai finalement choisi 3 cm (au lieu de 2,5 cm) et cousu à 5 mm du bord (au lieu de 7 mm). C’est parfait comme ça.

  16. Merci pour le tuto. J’ai un peu réfléchi parce que qui dit couture dit aussi trous même minuscules dans le tissu. Donc le moins de coutures possible, uniquement les côtés (pour les liens ou élastiques) et avec 2 ou 3 plis plats : le masque d’Emma est parfait.

    Je me demandais aussi si on ne pouvait pas insérer comme filtre une ou deux feuilles de voiles de protection pour couches pour bébé. Je les utilise en patchwork comme support pour du log cabin par exemple. Ce produit est lavable jusqu’a 3 fois, se vend en rouleaux avec feuilles prédécoupées, c’est comme un intissé.
    Quant au molleton je trouve un peu épais de plus cela ne se lave qu’à 30° et supporte mal le sèche linge (puisqu’on ne doit pas sécher à l’air libre). Bref beaucoup de questions.
    J’ai fait pour essai le masque du CHU de Grenoble et j’ai vite vue la faille de la couture médiane : pour moi une aberration qui semble faite par des gens qui ne connaissent pas les réactions des tissus en couture.
    D’ailleurs un professeur en médecine montrait comment faire un masque juste en pliant une serviette en papier on devrait pouvoir le faire sans mal en couture. Voilà où j’en suis de mes questions. Bon dimanche à tous.

    1. L’AFNOR recommande 2 couches de coton 140g comme le coton patch, je ne rajoute pas de filtre. Et pour porter un masque toute la journée, 2 couches, ça tient déjà bien (trop) chaud. Et lavable jusqu’à 3 fois, c’est pas assez…

      1. Oui vous avez raison pour la question lavage et c’était mon problème. Je l’ai résolu. Je pars d’un rectangle de tissu patch que je plie en deux env contre env (ce sera le haut du masque donc pas de couture, pas de trous) avec un côté un peu plus long que l’autre que je rabats pour faire un petit retour (un peu comme une taie d’oreiller). Je fais ensuite des plis plats, 2 ou 3. Je prépare deux bandes de tissu pour les liens qui seront cousus sur les côtés verticaux et qui fixeront les plis plats. Quand je sors pour les courses j’insère un « filtre » (une couche de kleenex, une feuille de sopalin, un voile de couche bebe) entre mes deux épaisseurs de tissu que je bloque dans le rebord. Cela me permet de jeter le filtre et de laver le masque à 60°, de le sécher au sèche linge et de le repasser à chaud.
        J’ai de la chance de ne pas avoir à porter de masque toute la journée, je vis seule, je ne prends pas de transport en commun, je sors faire mes courses que tous les 15 jours et je me suis déjà autoconfinee dès le 26 février. Mais je vis à la campagne avec un très grand terrain et peu de voisins et je compatis à tous ceux qui doivent subir cette situation. Une ombre au tableau : ma cuisine est en chantier les travaux sont arrêtés mais je me débrouille.
        Bon courage à tous

  17. Très bien le tutos mais vos mesures je ne les comprends pas 2.5cm 5cm 7.5cm 12.5cm 15cm 17.5cm pour un carré de 20cmx20cm dans un carré je ne vois pas ou les placés merci .

    1. bonjour
      j ai trouve cette vidéo sur you tube c’est comme ça que je fais
      gain de temps facilite nickel la seule chose que je fais différemment c est que j ‘assemble des le départ mes épaisseurs de tissus par un surjet et après je fais le pliage au fer comme explique https://www.youtube.com/watch?v=7PqFKqgJnew
      au cas ou le lien ne fonctionne pas : astuce gain de temps par crazy by nath
      bonne continuation

  18. bjr super tuto j ai essayé celui de Grenoble mais je prefere le votre et en plus j ai trouvé une autre facon de le faire avec les tissus cousu endroit contre endroit avec les liens fixe entre les deux couches a l interieur et cousu en mm temps on laisse un cote cousu a moitie pour retourner et ensuite on coud les plis. sur les commentaires j ai trouvé les dimension pour enfants je me suis inscrite sur le site AFNOR et j ai des demandes c est super cette solidarité sachant qu on trouve des masques nul part et que les gens vont retournés travailler c a m angoisse pour mes enfants et mon parisien qui prends trois quart d heure le metro matin et soir merci bonne journée restez chez vous

  19. Merci pour cette démonstration mais je ne comprend pas le marquage des dimensions sur le coté 2,5 -5-7,5-12,5-15-17,5 le coté fait 20 cm ?? je ne sais pas comment procéder pour le reste c’est très simple bien cordialement

    1. Bonjour Dubus, si vous faîtes plusieurs masques, c’est intéressant de faire un gabarit et de le reporter sur le tissu, plus besoin de mesurer à chaque fois.
      En partant du haut, on prend le repaire à 2,5cm et on le replie sur le repère à 7,5cm puis on prend le repère à 17,5cm et on le replie sur le repère à 12,5cm. Les plis se rejoignent au centre sur l’envers du masque.

  20. Bonjour. Merci pour le tuto. Est ce que 2 carré de satin 120fils/cm2 100% coton est suffisant pour confectionner un masque Merci pour votre réponse
    Cordialement

  21. Bonjour j’ai pu acheter sur Amazon un masque qui est arriver très vite et que j’ai pu le tester avec une soufflerie a pollénine et ça a donné un score filtrant de 88.2% donc c un bon score même si l’AFNOR ne peut pas l’approuver moi j’en suis très content vu le prix est sa protection Voici le lien https://amzn.to/2yhblHj merci bonne journée

  22. Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce tuto, infiniment plus clair que toutes les vidéos YouTube que j’ai pu trouver. Pour insérer une couche de « non-tissé » dans le masque, ce qui est recommandé, il suffit de ne pas fermer la couture du bas (en la surpiquant quand même pour qu’elle ne s’effiloche pas) et d’insérer entre les deux couches de tissu une feuille de sopalin ou un mouchoir en papier qu’on ôte à chaque fois qu’on lave le masque. Et qu’on remplace à chaque fois par un propre, bien sûr.
    Merci encore, Emma !

  23. Bonjour, merci pour les idées et les explications. J’ai un problème avec le fil de fer des sacs congélations après lavage à 60° , le fil c’est rétracté et fait une boule. Avez vous des solutions. Merci beaucoup
    Christel

  24. L’Institut de Maîtrise des Risques imdr.eu et son projet maskadom.eu ont une communication à vous faire au sujet d’un de vos tutoriels de confection de masques à domicile.
    Veuillez nous faire savoir par quelle voie nous pouvons vous faire parvenir un fichier pdf.
    Cordialement jmcavedon
    NB : Il s’agit d’une bonne nouvelle concernant votre tuto et ceci n’est ni une démarche commerciale, ni une sollicitation de don, ni une arnaque. Nous sommes des scientifiques de bonne volonté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *