Les artistes du vendredi : Le club art textile de Saint Brevin

Le club d’art textile de l’Amicale laïque de Saint Brévin ( 44) réunit depuis 3 ans des passionnées du tissu et du fil ( patchwork, dentelle, broderie, couture).

Lors du confinement, tout s’est arrêté et nous étions comme tout le monde chacune chez soi ! Nous nous sommes donnés le défi de créer sur le thème du Covid 19, cela nous permettait de rester ensemble et paradoxalement de créer de belles choses sur ce thème si angoissant pour la plupart d’entre nous, ayant atteint l’âge des seniors à risque.

Les consignes données étaient simples, des boutons, s’inspirer des couleurs du Covid 19 vu sur internet, et le ninepatch. Nous vous proposons de découvrir nos 9 petits tableaux qui attendent nos retrouvailles pour être assemblées…

 

Bravo à elles, une belle créativité développée dans ces temps compliqués…

A lire aussi :

42 réflexions sur « Les artistes du vendredi : Le club art textile de Saint Brevin »

  1. J’admire!
    Elles sont bien dans leur tête et certainement fortes dans leur corps.De quoi avoir les moyens de lutter contre la maladie.
    Belle idée, j’aurai aimer en faire autant.
    Pascale.

  2. il fallait y penser. Une façon de se rebeller assez drôle et constructive. un témoignage pour plus tard.
    bravo aux « seniors » de Saint-Brevin

  3. BRAVO! quelle bonne idée! Une bonne façon de s occuper pendant le confinement, avec beaucoup d humour

    pour ma part, jen ai profité pour terminer des ouvrages en cours : plaid, nappe, courtepointe et tete de lit : je n ai pas cette imagination

  4. Franchement…il y a du travail certes…mais on en entend suffisamment parler dans les médias voire trop…alors à le décliner en patchwork, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    1. oh ! oui trop c’est trop, ce n’est pas en en parlant continuellement que le monde ira mieux, cela devient indigeste, ce virus est terrible et détruit non seulement les corps mais aussi les esprits alors arrêtons de l’alimenter !

  5. Merci pour ce partage. Je ne connaissais pas le groupe de Saint Brévin. Alors on aime ou on n’aime pas, mais la créativité et le talent sont là.

  6. bonjour et bravo pour la créativité… J’adore !!
    Ce club a superbement travaillé…
    il y a quelques fois des oeuvres qui ne parlent qu’a l’artiste qui les as faites…
    là il y a du bon sens, de la reflexion et surtout en partant : de boutons… !!
    simplement ouah… merci à vous de nous laissez les admirer…

  7. J aime les échanges ils sont toujours constructifs , les liens entre les personnes font que chacune va plus loin dans son imaginaire pour créer quelques choses qui sera au regard des autres et c est important d exister
    Bravo a vous

  8. À chacune sa façon de s’exprimer selon son ressenti ! Ce thème ne m’inspire pas mais inutile de vous dire qu’il est présent dans notre quotidien alors je préfère m’en évader d’autres façons sans l’ignorer .
    Prenez soin de vous ,

  9. On dit qu’il faut faire un plus d’un moins! Je suis sûre que pendant qu’elles oeuvraient le négatif de la situation leur a permis de positiver. On aime, on n’aime pas peu importe, la créativité est réelle et bravo à toutes.

  10. Il est vrai que le confinement soudain, au 16 mars dernier, a fait exploser nombre de groupes. Les adhérentes d’associations sont toutes reparties chez elle et le lien a été difficile à maintenir entre les membres d’un même club. Certes il y a le téléphone pour s’appeler de temps en temps et prendre des nouvelles, certes il y avait tout de même les commissions à faire aux magasins où l’on pouvait se croiser, rarement hélas, et le temps a paru bien long à chacune. Cette idée d’un travail commun que l’on pourrait assembler plus tard est une bonne idée pour maintenir le contact entre chaque inscrite et son club. Si l’on ne pouvait pas se réunir physiquement, du moins le pouvait-on par la pensée et l’objectif commun !
    On ne cherche pas à savoir si le thème est bien choisi ou s’il faut trouver du talent à chaque participante, on veut surtout prendre la mesure du lien que ce travail a su maintenir entre les personnes et l’objectif est parfaitement atteint !!
    Moi j’ai pu faire reprendre les réunions de notre association en scindant l’effectif. En divisant le groupe physiquement, j’ai pu mettre près de 2 m entre chaque quilteuse mais il a fallu choisir qui serait du groupe 1 et qui serait du groupe 2. Il fallait trouver le fil rouge qui unit certaines et pas d’autres. En opérant ces choix, j’ai amputé le groupe d’une partie active ; les personnes de chaque groupe sont heureuses de se retrouver mais regrettent de ne plus voir les autres camarades aussi me suis-je donné comme objectif de combler chaque place laissée vide par une absente en invitant quelqu’un de l’autre groupe. Une occasion de passer quelques heures avec celles que l’on n’a pas vues depuis si longtemps !!! L’idée d’un travail commun ou d’un thème qui réunisse tout le monde par la pensée est un vrai cadeau. Chez nous le thème est « le chat » et l’on m’envoie les photos régulièrement pour les mettre en commun sur notre blog collectif, territoire exempt de Covid19 !!!

    1. Merci pour votre long commentaire, en tant que responsable du groupe d’art textile de st Brevin, nous avons repris le club fin septembre, nous aussi en deux groupes, qui se mélangent pour ne pas séparer et se perdre de vue. On se voit toutes deux fois par trimestre pour la cohésion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *