L’artiste du vendredi : Rosie James

Rosie James dessine avec du fil des personnages, foules, scènes de la vie quotidienne.

Rosie James

f2  JK

Elle « croque » les gens comme un dessinateur, et les rends vivants grâce à sa machine à coudre.

Rosie James

f3

Retrouvez d’autres oeuvres sur son site et son blog.

A lire aussi :

22 réflexions sur « L’artiste du vendredi : Rosie James »

  1. Je n’aime pas ce graphisme trop BD, mais j’aime le graphisme associé aux tissus. Souvent ne pas réaliser tout le sujet en appliqué et dessiner les visages par exemple avec un point arrière, ou un point machine, donne un meilleur effet que tout appliqué. C’est ce qui me plaît ici.

  2. Quel meli-melo de fils, je me demande comment elle fait pour s’y retrouver avec les
    fils qui partent dans tous les sens ?
    Beaucoup de trav ail certainement , personnellement je n’en serais pas capable.
    Merci EMMA pour toutes ces merveilleuses découvertes que vous nous faites connaître.
    Christiane.

  3. Je n’avais jamais vu ça, c’est super. Quel talent ! Les personnages « vivent », c’est vrai, la finesse du trait est remarquable. Merci Emma de nous avoir fait découvrir Rosie, j’adore vraiment. Très beau WE

  4. je trouve cela jolie et original mais elle a fait le dessin avant quand même !! (( sinon chapeau bas l’artiste )) merci pour le partage bon w k

  5. J’ai croisé une autre artiste textile qui travaille de cette manière avec sa machine à coudre et sans piqué libre. Impressionnant. Moi je suis admirative de ce travail. Il faut un bon coup de crayon, certainement… Ne serait-ce que pour le respect des proportions des personnages. C’est un vrai travail artistique, j’aime beaucoup !!

  6. Beaucoup d’animation, vraiment un tableau de rue !!! Bravo ! La vie de la rue de tous les jours ! Merci de m’avoir fait découvrir cette artiste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *