L’artiste du vendredi : Justine and Cow

Aujourd’hui, voici les créations oniriques de l’adorable Justine and Cow (Je pensais vous avoir déjà  montré son travail sur ce blog, mais non!).

 

Elle donne régulièrement des cours un peu partout en France, sur les salons, et même à la boutique!

Suivez Justine sur son blog et son instagram.

Et si vous êtes dans l’est, elle expose au mois de juin à Brumath.

 

A lire aussi :

48 réflexions sur « L’artiste du vendredi : Justine and Cow »

    1. Moi j’adore, beaucoup d’esprit, de la fraicheur, de la malice, de la broderie intelligente qui dénote un esprit ouvert, de l’inventivité.
      Merci cela fait du bien.

  1. J’aime bien la vaisselle, par contre les baigneurs transformés en bestioles me gênent beaucoup, j’éprouve un malaise en les regardant. Mais tous les goûts sont dans la nature heureusement.
    Merci pour ces partages du vendredi et bon week end.

  2. Eh ben moi je suis suuuuuper faaannn de son travail ( je suis abonnée à son compte instagram) , de la poésie, du réjouissant, de la tendresse et de l humour, jubilatoire…encore et encore Mme Justine and cow.
    Merci

  3. Septique et pas emballée mais après tout il en faut pour tout le monde.
    Cet am je suis allée promener dans les expos de « l’aiguille en Luberon » . J’ai vu des merveilles.
    Bonne soirée

  4. Bonjour
    Il s’agit d’une démarche artistique qui fait penser au travail d’Annette Messager.
    Et ce travail de juxtaposition de matières, d’objets insolites voire opposés est très intéressant. Il interroge forcément. Moi ça me plait bien. Merci à vous Emma de partager toute cette diversité.

  5. Bonjour, j’aime beaucoup ce travail très décalé, plein d’humour, de fantaisie , de poésie , pas bâclé du tout, elle « se creuse » la tête pour sortir des sentiers battus, et c’est une personne tellement adorable. Merci à elle et à toi Emma.

  6. Je voudrais partager avec vous la belle expo vue à Paris Tissage tressage à la fondation Villa Datris ; Visible jusqu’au 29 juin
    il ya beaucoup d’artistes d’échelle internationale et marinette cueco avec ses tressages d’herbes fabuleux . Voyez le site internet si vous ne pouvez vous déplacer

  7. J’aime trop les poupées pour les voir affublées de la sorte… je n’aime pas du tout…en plus il y a des artistes tellement fortes en technique que là, … c’est décevant…
    Bonne semaine à toute l’équipe

  8. j’aime beaucoup l’idée des personnages mais pas avec des têtes de baigneurs… je n’ai jamais aimé les baigneurs même petite……………..

  9. bonjour et merci pour cette nouvelle decouverte… j’aime et voudrais dire « bravo » à toutes ces personnes qui possèdent la capacité de s’exprimer avec leurs mains… moi, à part recopier… !! rhoo tant pis je suis là pour admirer et surtout effacer les messages moins « engageants »… à bientot

  10. Trop décalé pour moi. C’est un humour que je ne comprends pas. Ce qui compte c’est qu’elle ai de la joie à faire cela.

  11. Toutes ces grosses coutures apparentes ,ce sont comme des cicatrices douloureuses et les jeux de mots me semblent plutôt de mauvais goût.Il ne suffit pas d’être originale à tous prix pour se dire artiste.Ce serait tout aussi joli et même plus avec des coutures invisibles.

    1. L’art n’est pas fait pour être “joli”, il doit bousculer, faire penser, se poser les bonnes questions, il est préférable de laisser le joli aux midinettes

  12. et bien moi , j’adore , justement ,le côté décalé , ça sort des sentiers battus, et de ce qu’on voit en général; c’est plus une démarche artistique que d’habitude.

  13. Je n’aime pas, pourtant j’aime l’original, le décalé, mais là non . Peut être aussi parce que pendant ces 4 jours je me promène dans les expos de Aigu’illes en Luberon et voit tellement de choses magnifiques du plus classique au moderne en passant par les diverses techniques de l’Art textile. Ca rend très exigeante. Merci Emma.

  14. L’humour décalé est toujours dérangeant pour qui n’a pas cette tournure d’esprit. Interpréter la nature par représentations anthropomorphiques est un postulat artistique que l’on retrouve ici ou là : je pense au travail de Léa Stansal par exemple. Comme toujours, c’est l’idée et son originalité qui font la valeur artistique de l’oeuvre et non la « qualité d’exécution » qui, en l’occurrence, n’a pas la moindre importance. Qui s’inquiète de savoir comment Picasso tenait son pinceau ?
    Pour apprécier l’art, où qu’il soit, il faut avoir une indulgence du regard et une ouverture de coeur et d’esprit.
    Toutefois on n’est pas obligé d’aimer comme il est permis de détester l’oeuvre de Poussin ou de Mucha. En tout cas, j’aime cet univers poétique à souhait et un peu délirant où le sourire est à chaque coin de création !!!

  15. j’adore le travail de Justine, pour avoir suivi plusieurs de ses cours ,je peux vous dire que c’est une belle personne, originale, poète pleine de tendresse pour le monde qu’elle exprime avec tant de talent ; oui Emma , merci d’avoir partagé ton coup de cœur

  16. Après l’article d’aujourd’hui, je viens sur celui- ci; je l’avais zappé car je connais le travail de Justine & co. Je n’aime pas tout si surtout son systématisme , toujours les coutures apparentes (une sorte de signature!), mais il me parle de la vie. J’ai connu quelqu’un qui était tout couturé après un accident; et j’ai appris à le regarder comme étant l’incarnation de la vie; nous sommes des blessés, tous et nos coutures parfois sont intérieures, mais on apprend à vivre avec…Ce qui est lisse parfois me dérange tout autant; je me demande ce que cache le lifting……….Au moins, cette artiste a trouvé sa façon de faire. Intéressant.

  17. Eh ! bien moi, j’adore le travail de Justine & co.
    J’ai suivi plusieurs stages en sa compagnie et c’est toujours un émerveillement pour moi.
    En plus de ses créations qui interpellent ( chacun interprète à sa façon et y voit ce qu’il a envie d’y voir ), c’est une personne d’une grande gentillesse qui n’est pas avare de montrer sa façon de travailler tout en expliquant sa démarche.
    Dès que possible je retourne à un de ses stages.

  18. Je n’avais pas encore regardé les artistes du vendredi, l’article de la semaine dernière m’a réveillée dès la première ligne, merci pour cela.Du coup je suis allée regarder les artistes des vendredis passés et j’ai été agréablement surprise.J’aime ce que fait Justine, je trouve son œuvre très poétique et pas glauque du tout.Mais,….je ne pratique pas le patchwork…c’est peut être pour ça que je suis moins horrifié par le soit disant côté « pas fini »Toutes proportions gardées, c’est un peu comme les gens qui pensent que Picasso ne savait pas dessiner, c’est tout le contraire.je suis venue sur ce site pour la teinture végétale…merci de m’avoir fait découvrir cette artiste et les autres, avec des styles très différents, chacun y puise selon son goût !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *