L’artiste du vendredi : Danny Amazonas (2)

Je vous avais déjà parlé de Danny Amazonas il y a 2 ans, mais j’ai eu le bonheur de le rencontrer à Houston, et de voir ces oeuvres en vrai, et ça mérite bien une deuxième mise à l’honneur!

 

Danny est adorable, drôle, et a un talent extraordinaire pour travailler les couleurs et les valeurs.

Une pièce immense sur les fonds marins, probablement 3m de large!

 

Il y a 15 ans, il travaillait avec des carrés comme sur ce portrait de sa fille, et depuis, son art a évolué vers ce travail en touches de couleurs/tissus.

 

J’ai été étonnée de voir son travail de près, car après le collage (au thermocollant), son top est quilté avec un point zig-zag fait au fil invisible clair, et je n’ai pas trouvé ça très joli. Mais après réflexion, son travail n’est absolument pas fait pour qu’on le voit de près, il faut prendre du recul pour apprécier toute la finesse de son travail.

Toutes les pièces que je vous montre ici font plus d’1m de large.

    

Un de mes préférés, inspiré par les danseuses de Degas.

Danny n’a pas de site, mais vous pouvez le suivre sur Facebook.

83 réflexions au sujet de « L’artiste du vendredi : Danny Amazonas (2) »

  1. C’est superbe et bluffant de réalisme.
    Effectivement ce sont des oeuvres qu’il faut admirer avec du recul. Le quiltage doit sécuriser le collage sur la durée et les manipulations .
    Merci pour le partage

  2. Merci pour cette magnifique découverte
    De près…je ne sais pas…mais de loin, quel travail splendide et touchant! J’adore le chat ! et tous les autres aussi!
    Et moi aussi, étonnée qu’un homme s’intéresse à cette technique, mais au contraire…les tailleurs et couturiers sont plutôt masculins!
    Bonne continuation à Houston

  3. Quelles expériences fortes Emma grâce à votre passion que vous faites partager avec tant d.enthousiasme. Remerciements infinis🌸

  4. Cet artiste est un peintre. Le fait qu’il utilise des petits bouts de tissus au lieu de petite touches de peinture ne change rien. Pour moi ce n’est pas de l’art textile, ce qui n’enlève rien à ses œuvres. Une peintre de mes connaissances m’avait parlé d’un autre peintre qui, devenu intolérant à l’huile, s’était mis à « peindre » avec des tissus et obtenait des résultats comme cet artiste.

    1. l’art textile, c’est de l’art avec du textile, on est en plein dedans! Vous avez raison de dire que c’est un peintre, il m’a dit qu’il utilisait les tissus comme une palette…

  5. J aime beaucoup , je trouve que les hommes ont une autre façon de voir que nous dans le domaine du tissus, ils sont peu nombreux , mais on les remarque très souvent .
    Bon weekend

  6. Que dire … magnifique !!! Et le travail, il a le nez dessus quand il réalise un « tableau/patch » comment voit-il ce qu’il fait ???
    Bravo en tout cas !!
    Merci pour cette découverte …

  7. Je suppose qu’il y a quelques rehauts peints?C’est tout ce que j’aime puisque je manie les pinceaux depuis des années ….et les tissus aussi.Quel talent!

  8. Désolée, je fais tache dans cet ensemble d’éloges! mais vraiment, je n’aime pas du tout mais alors vraiment pas: couleurs violentes et assemblées sans subtilité et surtout le choix des « thèmes ». Il n’y a aucune émotion qui se dégage. J’ai l’impression de voir les cartes postales réalisées par les handicapés avec leurs doigts de pieds qui nous sont proposées chaque année au moment de Noël et que l’on se fait un devoir d’acheter.
    La masse de travail n’est pas synonyme de réalisation artistique, heureusement!

    1. Vous êtes sévère. Vous pourriez reconnaître les talents de dessinateur de cet artiste. Ce n’est pas, moi non plus, ce que j’attends de l’art textile mais tout de même, j’aime le rendu des roses sauvages par exemple. La rue avec voitures et moto n’est pas mal non plus. En revanche les animaux non.

      1. Ca y est, j’ai vu. Il ne faut pas généraliser bien sûr, il y a de jolies productions chez les personnes handicapées mais on a tous reçu des ringardises. Et c’est vrai aussi pour le calendrier des postes qui en général est moche.

      2. je respecte infiniment les handicapés surtout lorsqu’on favorise leur sens de la beauté, de la créativité et qu’on ne les exhibe pas comme des animaux de cirque.
        ceci dit, je persiste et signe: je n’apprécie pas les oeuvres de l’artiste du jour mais tant mieux pour lui s’il déclenche l’admiration de nombreuses patcheuses. Tous les goûts sont dans la nature.

    2. On peut ne pas aimer mais alors là ,votre commentaire sur les cartes postales réalisées par des handicapés est particulièrement déplacé …

    3. eh bien ! les handicapés vont apprécier…. vous pouvez ne pas aimer, ni le travail des handicapés, (et alors, pourquoi vous achetez ces cartes ? Par acte de charité chrétienne ???) ça je pense qu’ils peuvent s’en passer ! ni le travail de cet artiste ! après c’est une affaire de goût, c’est sûr ! Je trouve que votre message fait surtout preuve d’un manque de coeur (pas envers l’artiste…) et votre comparaison n’a rien à voir ici.

  9. Merci Emma pour ce partage, c’est splendide avec une mention particulière pour la danseuse de flamenco qui est l’exact reflet de l’esprit de ces danses espagnoles si chères à mon coeur. J’adore ! Quel talent !

  10. je suis enthousiasmée par cet artiste. Quelle merveille ! tout est magnifique. Merci infiniment Emma pour le partage.

    les photos des quiltings m’ont aussi subjuguée car je commence juste le piqué libre et je vois que jamais je n’arriverai à la cheville de ces artistes, mais je persévère !

  11. Je suis d’accord avec le message plus haut : pour moi le patch c’est des assemblages de tissus techniques, avec un vrai savoir faire qui se voit à la perfection des assemblages et des couleurs, dans des représentations plus classiques même si elles peuvent être stylisées ; ce travail ne m’émeut guère, j’ai l’impression de feuilleter le calendrier des postes.

  12. quel beau travail .. je me posai la question du piècé ou pas, et tu as répondu thermocollé

    toutes plus belles les unes que les autres… merci du partage

  13. Bonjour Emma,
    Ouh, les grands chefs sont des hommes et maintenant ils se mêlent de notre patchwork
    Que peut on dire de ce travail c’est magnifique et grandiose comme vous dîtes les Français.
    Merci Emma de nous faire partager ces merveilles.
    Cordialement

  14. merci Emma, j’adore Danny depuis longtemps et ai en projet un cheval, une merveille…
    est ce que ses tissus sont thermocollés???
    bonne semaine
    Eliane

  15. Moi j’aime !Tout artiste à ses admirateurs et ses détracteurs mais il faut quand même faire attention à ces commentaires qui peuvent blesser …bisous Emma et merci pour ces découvertes

  16. qu’il soit patcheur ou peintre, quelle importance ! ce type est un artiste .. c’est tout simplement magnifique et certainement plus difficile à réaliser qu’a la peinture ! (étant moi-même peintre )

  17. Merci Emma pour ce partage . Absolument magnifique.

    Par contre les personnes qui ont fait des commentaires déplacés ce matin devraient franchement s’abstenir. A mon sens le site d’Emma n’est pas fait pour cela . On commente l’artiste, cela suffit. Les commérages de bas étage, on se les garde.

  18. Je suis subjuguée par la manière dont il a réussi à faire ses animaux, jusqu’au plus petit détail, comme les yeux. les couleurs sont parfaitement mises, et les yeux sont difficiles à faire, si les couleurs ne pas bonnes, celà change toute l’expression. Merci pour ces belles photos. J’aime beaucoup

  19. Et bien, ton partage déchaîne les passions!!! On n’est pas obligé de tout aimer, mais quand même de là à dénigrer un travail qui a dû demander des heures de manipulations, d’inspirations, de recherches, de tâtonnements etc…je trouve cela dur pour l’artiste et les handicapés qui ont le mérite de faire aussi de jolies choses. Peindre avec la bouche ou le pied ce n’est pas à la portée de tous, il en faut du courage pour surmonter ses différences! Merci à toi qui te donne la peine de nous transmettre tes trouvailles qui sont toujours de qualité. Bonne fin de soirée.

  20. Je l’ai déjà vu pour « de vrai » c’est époustouflant la technique le choix des couleurs et le collage de minuscules bouts de tissu qui donnent une impression de coups de pinceaux , inimitables ces réalisations .

  21. Effectivement c’est très criant en couleur, mais quelle gaité et quel travail c’est un véritable artiste plein d’imagination, je suis en extase devant un tel travail.

  22. Une recherche extraordinaire pour les dessins qui sont criants de vérité et une recherche magnifique pour les couleurs et les tissus utilisés.
    Un artiste et un grapheur dans l’âme.
    Cela me touche beaucoup, j’aime beaucoup cette façon de s’exprimer dans le patchwork. Pour moi, il s’agit vraiment d’art !!!
    Félicitations à l’artiste !!!!
    Daniele

  23. Magnifique travail, superbes couleurs, de véritables tableaux.
    Dommage que des grincheuses ternissent l’ouverture aux autres que nous offre Emma dans son site d’aventures textiles.
    Je ne suis pas patcheuse, mais j’aime beaucoup la curiosité , la créativité et le goût du partage de ce site. Merci Emma et son équipe
    Caroline

    1. je suppose que je suis la grincheuse ce qui ne m’empêche pas d’apprécier le site d’Emma, bien au contraire. Je donne tout simplement mon avis, comme Emma nous le propose, sur les oeuvres qu’elle a choisies, parfois de manière brutale, j’en conviens (et pardon si j’ai pu choquer certaines). Ceci dit, je ne supporte pas les prêchis-prêchas conformistes et « politiquement » corrects qui ne mènent à rien.
      Emma ne m’a pas rappelée à l’ordre ni non son web-master (au cas où il en existerait un). Je me sens donc légitime à exprimer mes opinions.

        1. Il n’était pas dans mon intention de blesser ou de critiquer les handicapés. Je regrette seulement les choix esthétiques des « coachs », animateurs, professeurs d’art plastiques (??? je ne sais comment nommer ces personnes) qui sont à l’origine des ces fameuses cartes peintes au doigt de pied ou à la bouche. Je critique uniquement ces couleurs violentes proposées aux handicapées. Je suis convaincue qu’un handicapé peut exprimer ses émotions avec sensibilité, pas forcément de manière figurative et sans passer par les thèmes récurrents: coucher de soleil, tête de cheval etc…
          Ma critique ne concerne pas un groupe de personnes mais le support qu’on lui donne comme moyen d’expression.
          Je suis dans la bienveillance, plus que vous ne l’imaginez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *