La teinture Indigo

Depuis quelques semaines, je vends de la teinture indigo véritable en boutique, une teinture millénaire bien différente des teintures modernes. Et à l’Aiguille en Fête, il y avait de biens belles pièces teintes à l’indigo! Je me suis dis que c’était l’occasion d’en parler ici.

P1030718

12

« L’indigo est historiquement, la matière colorante bleue violacée, extraite des feuilles et des tiges de l’indigotier. À partir de la fin du XIXe siècle, les chimistes montrèrent que la couleur bleu-indigo extraite de diverses plantes tinctoriales (pastel des teinturiers en Europe, l’indigotier, la renouée des teinturiers en Chine, le Strobilanthes cusia en Asie du Sud-Est, le gara Philenoptera cyanescens en Afrique etc.) résultait du même pigment nommé indigotine (mais nommé aussi indigo). Ce qui différenciait les différentes teintures était dû à des impuretés de nature différente. La langue s’est adaptée au progrès des connaissances, aussi peut-on parler maintenant de « plantes à indigo » aussi bien pour l’indigotier que pour le pastel, la renouée ou le gara etc. » Wikipedia.

L’indigo se présente sous forme de poudre cristalline bleu foncée, insoluble dans l’eau. La difficulté de la teinture à l’indigo est donc de le « réduire », c’est à dire le rendre soluble dans l’eau, en milieu anaérobie (sans air) et basique.  C’est une technique longue et pas toujours simple, c’est pourquoi à la boutique, j’ai choisi de vous proposer un indigo pré-réduit, ce qui simplifie beaucoup le processus. (Tuto ici).

15

Dans la cuve, le liquide est jaune vert, tout comme le linge quand il en sort. Ce n’est qu’au contact de l’air qu’il s’oxydera et deviendra bleu… A noter que l’indigo donne un bleu qui peut être plus ou moins foncé, mais sans aucune nuance de violet.

 

P1030554 P1030559 P1030561 P1030552

Fabuleux Shiboris par François Vieillard,  exposés à l’Aiguille en Fête 2015

L’indigo est particulièrement recommandé pour faire du tie and dye et du shibori, 2 techniques qui nécessitent de plier le tissu (tie) avant de le teindre (dye). En effet, l’indigo a la particularité de ne pas pénétrer au coeur de la fibre ou du noeud, laissant donc de belles marques blanches là où on a plié et/ou noué le tissu.

 

P1030553

 

Cette particularité est aussi utilisée pour un tissu que nous avons presque tous chez nous : la toile de jean! Les fils de la toile sont teints avant d’être tissés. La teinture gaine le fil sans pénétrer au coeur, et au frottement, la pellicule d’indigo s’enlève petit à petit, dévoilant le blanc intérieur! D’où tous les effets stone, washed et autres décolorations sur nos jeans.

 

13

A la boutique, les premiers essais, réalisés par mes copines Nadine et Chantal donnent des effets très sympa, et parfois surprenants : On arrive même à teindre du tulle de nylon (polyamide), un soutien gorge et des collants de contention!

11

Plein de fils, galons, rubans et dentelles ont été jetés dans la marmite! Au final, un dégradé exceptionnel de bleus…

 

P1030569 P1030570 P1030571

A l’aiguille en Fête, j’ai pu admirer ces pièces de chanvre imprimées avec de l’indigo grâce à la technique du batik, en provenance de la province de Guizhou : De la cire est appliquée au tampon ou directement avec un outil tjanting spécifique (en vente également à la boutique) pour des des motifs par réserve. Le tissus est ensuite teint, et les parties avec de la cire ne prennent pas la teinture.
on voit bien sur ces pièces anciennes l’usure de l’indigo dont je vous parlais un peu plus haut.

P1030573

P1030574

P1030576

(mon doigt est juste là pour vous montrer la finesse des motifs)

Voilà, j’espère que ce petit tour d’horizon vous a plu, et vous a donné envie de vous lancer!

A vos marmites!

——————————–

Edit du 24/02 à 13h : je vous rajoute l’affiche de l’exposition Indigo, un périple bleu, en ce moment à la bibliothèque Forney à Paris, merci à celles qui me l’ont signalé!

indigo-perible-bleu-forney

——————————–

Retrouvez la teinture indigo en boutique.

 

 

 

Enregistrer

50 réflexions au sujet de « La teinture Indigo »

    1. C’est magnifique ! et j’ai eu la chance de visiter les expos de l’Aiguille en Fête et celle sur l’Indigo à la bibliothèque Forney en venant à Paris la semaine dernière . C’est super Emma que vous puissiez nous fournir le « matériel »… j’ai une question : une amie portugaise m’a offert une belle nappe blanche 50%coton 50%polyester et hélas elle a une tache jaunâtre qui ne part pas . Est ce que je peux la teindre en Indigo avec votre produit ?
      Merci de votre réponse
      Françoise

      1. Bonjour Françoise, le coton va prendre la teinture, mais pas le polyester. Il en résultera donc un bleu plus clair. C’est difficile de dire si celà sera assez foncé pour couvrir la tâche…

  1. Vraiment très beau.merci pour ces explications. Ce savoir faire reste un peu magique et mystérieux pour moi et c’est ce que j’aime. Ne pas tout savoir et garder une part de rêve.
    A de prochaines découvertes
    Joelle

  2. pouvez vous me prévenir, quand l’indigo sera en vente sur votre site
    trugarez braz
    kenavo
    A M Conan
    port louis ville de la compagnie des Indes et du commerce entre autre de L’indigo

  3. Bonjour. Merci Emma pour ce nouveau tuto. Je vais surement essayer de teindre mes fils (je suis tisserande) avant tissage mais j’ai souvent le problème de la tenue des couleurs. Elles partent désespérément au lavage…. Bonne journée à Tous. Françoise

  4. Bonjour à toutes
    J’ai fait un stage de teinture végétal au musée des arts populaires de ma ville, cela a été un enchantement et l’indigo une sacrée découverte, mais la mise en oeuvre a été laborieuse, il faisait froid et les bains se faisait dehors, pas très pratique, mais si le vôtre est déjà réduit, cela va nous faciliter la vie, aucun doute la-dessus
    Merci emma
    bonne journée

  5. Merci pour ce nouvel article, j’aime le bleu indigo et toutes les explications sont très intéressantes. on apprend toujours quelque chose de très intéressant sur votre blog
    merci encore et à bientôt
    Michelle

  6. Bonjour
    Quel beau travail . Une excellente idée pour ressortir mon djanting qui dort depuis des lustres dans mes cartons.
    Surtout je suis « très bleu » lorsque je fais quelque chose…..

  7. Bonjour Emma
    Ça fait 22 ans que j’ai entendu parler du pastel…puisque nous habitons un petit village appelé Montigny le Guesdier…du nom de la guesde, isatis tinctoria, nom du pastel…
    À l’époque, on avait voulu, avec l’aide de l’association du village, recréer, une culture de cette plante pour faire comme un micro musée où on aurait pu vendre des tissus de ce beau bleu…hélas, personne nous à suivi…dommage…
    J’ai bien envie d’essayer de teindre des laines récupérées…mais je voudrais savoir si seul ce produit suffit où s’il faut autre chose pour fixer la couleur…car comme Françoise, plus haut, j’ai essayé l’été dernier de teindre des laines au naturel, et ça part à l’eau…mais je suis loin d’être une pro !! Lol
    En tous cas, contente de t’avoir aperçue au salon…j’ai pas osé te déranger…les produits que je voulais acheter n’étaient pas présents sur le stand…j’ai quand même pris une photo(sur mon blog)…

  8. C’est vraiment superbe, nous aimerions tout faire mais les journées ne sont pas assez longues. J’aime beaucoup je suis très bleu dans mes gouts, alors.!!! Merci Emma

  9. Je suis intéressée par cette teinture, mais comment peut -on doser la couleur et les fixateurs et dans quel ordre les utiliser?
    Peut -on réutiliser le bain ?
    Super sujet merci

  10. Emma, ton article est passionnant, superbement illustré et parfaitement compréhensible par tout le monde, que l’on ait déjà tenté des teintures ou pas. Bravo ! Et bravo pour cet indigo que tu proposes aujourd’hui. Je vais prévenir Anne Woringer et, qui sait, l’information la décidera peut-être à reprendre ses travaux textiles ? Ce serait merveilleux pour nous toutes qui aimons son travail et qui l’aimons, elle, tout court !!!

  11. J’avais vu une exposition sur l’indigo à Clermont-Ferrand il y a quelques années.
    Cette couleur indigo est très belle et m’a toujours plu.
    Vendez-vous la cire pour pouvoir faire du batik ?
    Je possède un tjanting mais pas la cire.
    Merci de me répondre et MERCI pour ce bel exposé sur l’indigo.
    Christiane.

  12. Merci beaucoup pour ces explications, j’ai aimé les indigos exposés à l’AEF. J’aime particulièrement les shiboris et je crois que je vais me laisser tenter par l’indigo « précuit »… j’ai vu sur le blog de Nadine les merveilles obtenues avec du vrai indigo.
    J’ai utilisé le tjanting quand je faisais de la peinture sur soie il y a des années… et je me rends bien compte de la difficulté à faire de si petits motifs.
    Je suis ravie de vous avoir vue à L’AEF et merci encore pour les entrées.

  13. Ohhhh YES I love the indigo dye !!!!
    I think everyone who loves blue, loves indigo too 😉
    Still have to start with the indigo I have in my stash :
    waiting for summer weather to do it outside !

  14. très impressionnant. mais je ne suis pas assez experte pour me lancer dans une telle technique. dommage car c’est tentant.
    merci Emma pour toutes ces découvertes que vous nous faites profiter.

  15. je n’ai jamais osé utiliser de teinture indigo mème après avoir visité la fabrique de pastel
    à Lectoure dans le Gers,de peur que cet indigo ne dégorge au lavage .
    je me décide à te passer une commande après les superbes photos et commentaires
    que je viens de voir
    merci Lucette

  16. Merci pour ce beau reportage. Vous parlez de l’expo de la bibliothèque Forney
    J’ai fait un reportage pour mon blog sur cette dernière qui peut peut être interesser celles qui ne pourront pas s’y rendre?
    Rdv chez, lafourmihabile.fr. rubrique « visites découvertes »

  17. Bonjour Emma

    J’aimerais bien me lancer, par contre pas moyen de trouver des informations sur la fixation de cette teinture ( intéressée pour la soie et le coton)
    Vous avez un retour d’expérience? ou un livre à me recommander?
    La technique pour ‘Batiks’ à motifs japonais s’appelle ‘katazome’
    Ils utilisent de la pâte de riz à la place de la cire.

    Merci pour votre générosité, vos idées.

  18. Bonjour! Merci beaucoup pour cet article et les photos magnifique. Il semblerait que la page pour accéder au tuto soit inactive… Erreur 404… :/

  19. Bonjour Emma, Merci pour votre article ! Je me suis mise depuis peu à la teinture indigo, le « bleu » de mon résultat n’etait pas aussi foncé qu’espéré. Je voulais donc savoir, si je rajoute du pgment à ma solution mère est ce que j’aurais un bleu plus intense ? En vous remerciant !!

    Sofia

    1. Bonjour Sofia, je ne suis pas une pro de l’indigo, loin de là. Mais je sais qu’on peut foncer en faisant plusieurs trempages. Il faut tremper, puis sortir le tissu quelques dizaines de secondes, puis le retremper, et refaire celà plusieurs fois. Je pense que la quantité de pigment joue aussi, mais je n’ai pas assez d’expérience pour donner des dosages précis. A tester donc!

  20. Merci pour tuto indigo.envoyez-vous à Tahiti?faut-il ajouter d’autres produits à la teinture indigo pour fixation avant oxygénation?à quoi servent kes cristaux de soude vendus sur le site.merci Astrid

    1. Bonjour, allez sur cette page et cliquer sur téléchargement pour télécharger les explications détaillées sur la teinture à l’indigo. Et oui, nous expédions partout dans le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *