Archives par mot-clé : recyclage

Happy Lundi!

Une chouette idée pour combattre le gaspillage et aider les plus démunis!

J’ai tendance à refuser tous les échantillons, car je ne les utilise pas, et je trouve que c’est du vrai gaspillage d’emballage. Mais là, sans en quémander, je vais récupérer ceux que je trouve pour les donner.

Qu’en pensez-vous?

A lire aussi :

Un avant-goût de l’Inde

C’était le thème du salon pour l’Amour du Fil à Nantes en avril, Indie-Boho, et un marchand indien avait fait le déplacement pour présenter des patchs indiens uniques, qui ont fait un tabac!

Fait à partir de saris de coton recyclés, ces patchs marient les couleurs chacun dans leur style : parfois patchwork d’une multitude de couleur, parfois tiré d’un unique sari ou assemblage de 2 ou 3 grands morceaux. Réversibles, les 2 faces se répondent ou s’opposent.

 

Ici, 2 faces très différentes, des petits rajouts et des points de broderies.

 

Contrairement à nos patchs, ils ne sont pas matelassé avec du molleton, mais sont constitués de 3 à 6 épaisseurs du fin tissu des saris en fin de vie : Résultat, des quilts d’une grande souplesse, très doux au touché, avec parfois des imperfections, taches, usure du tissu ou pièce pour cacher un trou.

 

Tous sont quiltés au petit point, régulièrement et sur toute leur surface, quel travail!

 

Sur celui-ci, on repère plusieurs « patchs » et aussi un tissu de dessus (violet) très usé qui laisse apparaitre les tissus du dessous (orange et vert). Un de mes préférés!

 

Ici 4 grands morceaux,

 

et sur celui-ci un vrai patchwork de couleurs!

 


 

J’en ai ramené une jolie sélection du salon, et je vous les propose à la vente sur le site et en boutique. N’hésitez pas à nous demander plus de détails ou des photos supplémentaires si vous êtes intéressé!

J’en profite pour vous reparler des voyages en Inde. Si celui que j’accompagne est complet, Dany a encore des places pour des voyages orientés textiles en octobre 2017 et en janvier 2018, contactez là ici pour plus d’informations!

 

A lire aussi :

L’artiste du vendredi : Amy Meissner

Amy Meissner est une artiste américaine qui vit à Anchorage en Alaska.

Amy Meissner Continuer la lecture de L’artiste du vendredi : Amy Meissner

A lire aussi :

L’artiste du vendredi : Pascale Drivière

Et oui, après une semaine d’arrêt pour cause d’Aiguille en Fête, notre rendez-vous du vendredi reprend.

Je voudrai d’abord remercier toutes celles qui sont passées sur le stand pour me dire un gentil mot ou un merci, je suis très touchée de voir que vous êtes si nombreuses à me suivre avec attention.
Cette année, l’Aiguille en fête avait un visage apaisé : de larges allées, qui permettaient la circulation, même aux heures les plus pleines, un immense espace repas, avec tables et chaises en quantité, même pour celles qui pique-niquent, et une offre élargie, avec peut-être un peu moins de patchwork et de broderie, mais plus de couture, de laines, de fil au sens large. Bravo et merci à l’organisation, qui a su tirer les leçons de l’an passé!

Côté expos, comme toujours, c’était éclectique et original, un vrai régal pour les yeux! J’aurai pu vous faire un message sur ce que j’ai vu et vous poster mes 258 photos (pas terribles mes photos!) pour vous en mettre plein les yeux, mais j’ai décidé de faire durer le plaisir, et d’ajouter toutes les artistes du salon à ma liste du vendredi.

Pour commencer, voici Pascale Drivière, un de mes coups de coeur. Son travail est emprunt de souvenirs : « Je recouds des morceaux d’histoire et reprise les accrocs du passé. » C’est ainsi que Pascale Drivière a coutume de se présenter… Mais ce constat personnel ne rends pas compte de l’essentiel, à savoir ses qualités de portraitistes, la finesse de son trait d’aiguille, l’exigence de son dessin. Chemses rapetassées, caracos élimés, mouchoirs… sont des toiles de fond sur lesquelles court l’aiguille qui dessine, écrit, sculpte… « Pour moi, raconte Pascale Drivière, c’est un travail de mémoire, un hommage au labeur des femmes. » C’est comme si elle avait fouillé dans un grenier, découvert ces reliques et raconté leur histoire… même si elle est imaginaire.

Voici quelques photos, certaines prises sur le salon, et d’autres sur le site de Pascale Drivière, à découvrir!

 

Pascale Drivière

Pascale Drivière

Pascale Drivière

Pascale Drivière

Pascale Drivière

Pascale Drivière

Pascale Drivière

Pascale Drivière

 

Pour en découvrir plus, voici une bien jolie vidéo…

 

 

 

A lire aussi :

L’artiste du vendredi : DAMSS

DAMSS exposait à Sainte marie aux Mines, dans l’espace des tisserands. Il fallait bien se grand lieu pour exposer ces oeuvres monumentales et hors du commun!

En fait, DAMSS, ce n’est pas un artiste, mais 2.

« DAMSS est l’acronyme de Daniela Arnoldi et Marco Sarzi-Sartori.
Le couple arrive très bien à travailler ensemble, tout simplement parce qu’il est tout à fait complémentaire. »

 

20130912_195030

20130912_195039

20130912_195047

La Tour Eiffel, 3,5mx2,5m

« Le thème de base de leurs réalisations réside dans l’importance intrinsèque du recyclage et du développement du médium, s’alliant aux techniques éprouvées, à un maximum de créativité et à une loberté d’expression.
Les matériaux utilisés ont eu une « vie » avant de finir chez Daniela et Marco : ils ont été conçus, dessinés, fabriqués pour la mode et pour des raisons techniques, une partie a été jetée (lisières, échantillons, gâchis…) »

 

20130912_195259

 

 

20130912_195316

La Dernière Cène, cette oeuvre fait 8mx2,4m!

 

20130912_195102

 

20130912_195111

 

 

IMG_0401

Dôme de Milan 160x160cm.

 

 

IMG_0420

New York la nuit

Je ne dirai pas que c’est un coup de coeur, mais cette exposition m’a marqué. Est-ce que je l’aime au niveau esthétique? pas sûr…

Mais j’admire l’énergie qui s’en dégage, le grandiose, l’ambition de réaliser des oeuvres textiles de plus de 8m de long…

Et vous, qu’en pensez-vous?

 

 

Vous avez aimé cet article?

Inscrivez-vous pour être alerté à chaque nouvelle parution et recevez 25 modèle gratuits!

E-mail: Prénom:

A lire aussi :

L’artiste du vendredi : Mandy Pattullo

Mandy Pattullo est une artiste mix-media et une designer textile anglaise.

Son travail est fait de tissus collés, piécés ou appliqués, utilisant principalement des tissus recyclés, vintages, vieillis, issus de vêtements, de quilts anciens, de linge de maison anciens, bref, de textiles ayant déjà une histoire.

 

Continuer la lecture de L’artiste du vendredi : Mandy Pattullo

A lire aussi :