Archives du mot-clé méthode anglaise

Le point sur Ma Passacaglia (été 2018)

Et voilà, comme chaque été, ma Passacaglia a fait un bon en avant pendant les vacances!

 


Pour voir les débuts de cette aventure, vous pouvez lire ici, ici et ici et pour vous lancer, mes conseils ici.


J’ai fait presque fini la dernière grande rosace, j’en ai commencé 2 autres, et fini quelques unes aussi. Continuer la lecture de Le point sur Ma Passacaglia (été 2018) 

Ma Passacaglia et autres projets en méthode anglaise (EPP)

Par mail, à la boutique, par téléphone, signaux de fumée ou pigeon voyageur, vous êtes nombreuses à me demander des nouvelles de ma Passacaglia… Et bien, la bonne nouvelle, c’est que ça ne recule pas!!


Pour savoir comment tout a commencé, vous pouvez lire ici, ici et ici et pour vous lancer, mes conseils ici.


 

L’ensemble de ma Passacaglia à ce jour : 3 grandes rosaces, 15 petites et 4 centres… J’en suis à peu près à la moitié, après 2 ans. (Donc dans 2 ans et un genou cassé… j’aurai fini!! lol) Continuer la lecture de Ma Passacaglia et autres projets en méthode anglaise (EPP) 

Mes conseils pour démarrer la Passacaglia

Article mis à jour le 4 septembre 2018

 

Pour débuter
  • Regardez dans votre stock de tissus, vous avez largement de quoi commencer! Essayez de prendre une direction : Sélectionnez uniquement des modernes, ou des classiques, une harmonie de couleurs (des pastels, des multico pop, un dégradé de bleu, un trio noir blanc jaune, des batiks…). Puis parmi ces tissus, sélectionnez-en 6 pour réaliser la première rosace.
  • Prenez le livre et attaquez la rosace n°1. Il va falloir choisir de le faire en méthode traditionnelle (comme l’auteure du livre) ou en méthode anglaise (avec des cartons). A vous de voir ce qui vous plait le mieux! Mais ne vous posez pas trop de questions, c’est en faisant cette première rosace que vous allez comprendre le modèle et d’affirmer (ou pas) ce choix.
  • Affinez votre choix : Une fois cette première rosace faite, toutes les autres seront sur le même modèle! Donc maintenant, validez votre choix de tissu (ferez-vous toutes les étoiles avec le même tissu, allez-vous étoffer votre gamme de couleur ou au contraire la réduire? Ce qui est bien avec ce projet, c’est qu’on peut rajouter des tissus tout au long. Donc vous allez compléter votre choix en achetant petit à petit…

 

Le matériel

Le livre Millefiori Quilts de Willyne Hammerstein est indispensable pour avoir le patron et imbriquer les rosaces. Il contient les gabarits que vous pouvez reproduire sur carton. Mais c’est un travail long (très long, plus de 3000 pièces, mais seulement 5 formes) et qui demande beaucoup de précision, c’est pour celà que je vends aussi les gabarits! Il en existe plusieurs sortes :

  • Pour la méthode anglaise, c’est celle que j’utilise! Préférez le set de démarrage qui contient des gabarits acryliques épais pour la découpe (les bleus), et 50 gabarits papier de chacune des 5 formes. Il en faudra plus bien sûr (mais on peut les réutiliser plusieurs fois). Je vends donc aussi les paquets de formes cartons seuls (par 50),  et les mêmes gabarits en plastique fin et souple, qui sont réutilisables sans s’user.
  • Pour la méthode traditionnelle (on coupe les morceaux de tissus, puis on assemble sur les lignes de coutures que l’on a tracé sur le tissu), utilisez le set de 5 gabarits en acrylique épais évidés (les oranges) : Ils sont pratiques pour couper au cutter, et ensuite, on peut tracer facilement la ligne de couture.

Gabarits pour la Passacaglia méthode anglaise
Les gabarits en plastique souple et ceux en papier

img_20161020_100814

Indispensable pour moi, la plaque rotative et le cutter 28mm (pour couper rapidement sans se taillader les doigts), et bien sûr le stylo colle et sa recharge (tuto ici).

Attention, ne pas mettre trop de colle! Un seul trait suffit pour maintenir le tissu, et ensuite, vous pourrez retirer simplement vos gabarits, et les réutiliser plusieurs fois.

Pour le fil, plus il est fin, moins il se voit! Mon préféré est le Mako 80 d’Aurifil, presque invisible!

 

Le tissu

La quantité de tissus nécessaire est impossible de la calculer, car il dépend beaucoup du fussy cutting (coupe sélective) que vous allez faire (ou pas). Sans coupe sélective, il suffira de petits morceaux de 20x20cm et même moins pour la plupart des rosaces, un jelly roll peut aussi être une bonne base. Seules les 3 grandes demanderont des coupons un peu plus grand (il faut pour certaines couper 30 grands pentagones dans le même tissu).

fussy cutting pour le patchwork La Passacaglia

En haut tissu chouettes par Odile Bailloeul et en dessous tissu Asian Circles tomate de Kaffe Fassett (clic)

Si vous voulez faire pas mal de fussy cutting, prenez des quantités plus importantes (il faut 10, 20 ou 30 fois chaque motif) dans certains tissus. Ci-dessus 3 tissus que j’ai bien troué : Pour le vert, qui avait un motif unique rapproché, il m’a suffit de 20cm pour couper 20 grands pentagones et 5 losanges. Pour les 2 autres qui ont un motif plus varié, j’avais 50 ou 60cm, je les ai déjà utilisés 3 ou 4 fois chacun, et j’ai encore beaucoup de possibilités!

J’ai préparé sur le site une catégorie avec des tissus parfait pour la coupe sélective, c’est ici.

 

Rosace Passacaglia

j’espère que cet article va vous aider à vous lancer!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer