Archives du mot-clé indigo

Premières expériences de teinture à l’indigo

 

ça faisait bien longtemps que j’en avait envie, et enfin, j’ai pris le temps d’essayer la teinture à l’indigo! C’est de saison, car mieux à faire en extérieur, si on fait des coupons un peu grand.

Je ne vais pas m’arrêter longtemps sur la chimie et les proportions, parce que je ne maitrise pas encore bien tout ça. Vous aurez besoin de poudre d’indigo (celui que je vends est pré-réduit, ce qui facilite la préparation), des cristaux de soude et de l’hydrosulfite de sodium. Télécharger ici un fichier avec toutes les explications techniques pour teindre de l’indigo.


On commence donc par faire une « cuve » d’indigo (ici une grande poubelle plastique de 50l), en mélangeant les produits dans l’eau. L’important est de ne pas remuer trop fort pour ne pas faire rentrer d’oxygène dans la cuve.

 

Ensuite, place au pliage, nouage, grosse étape de préparation! (on peut d’ailleurs anticiper et préparer ça à l’avance les jours précédents…).

 

Et puis, c’est l’heure du trempage! On plonge les tissus dans la cuve quelques minutes, prenant bien soin de faire entrer le moins d’air possible. On le sort, il est tout jaune/vert!

On le laisse à l’air libre pour qu’il s’oxyde, et c’est là que le bleu apparait.

 

Pour obtenir un bleu plus foncé, il faut répéter l’opération plusieurs fois : trempage, oxydation, re-trempage… et on papote!

 

 

Et puis on enlève les attaches et on déplie. Là encore, on peut laisser les parties qui étaient cachées s’oxyder à l’air, ou bien rincer vite pour garder plus de blanc.

 

Au final, voici quelques rendus de pliage…

 

 

 

 

 

Seul essai de couture, des grands points sur des lignes droites, qu’on fronce avant de teindre. Il faudra que je continue dans cette voie!

 


Voilà, très bientôt, je vous montre d’autres expériences sur des textiles du quotidien (c’est l’avantage de la cuve d’indigo, une fois qu’elle est faite, un peu d’entretien et on va en profiter tout l’été!)

—> retrouvez en boutique l’indigo et les produits nécessaires à la cuve.

 

Quilt Market, c’est fini!

Et oui, le Quilt Market, le salon réservé aux professionnels, a fermé ses portes lundi soir… Mais la fête n’est pas finie! Les exposants pro démontent leurs stands, et dès hier, d’autres s’installaient pour ouvrir ce soir le Quilt Festival, le salon grand public!

Entre les 2, je me suis inscrite à plusieurs journées de cours donnés par de grandes dames, un régal et une expérience géniale!

Mardi, c’était teinture à l’indigo et broderies boro, avec Glennis Dolce.

Bain d'indigo

Shibori indigo Continuer la lecture de Quilt Market, c’est fini! 

La teinture Indigo

Depuis quelques semaines, je vends de la teinture indigo véritable en boutique, une teinture millénaire bien différente des teintures modernes. Et à l’Aiguille en Fête, il y avait de biens belles pièces teintes à l’indigo! Je me suis dis que c’était l’occasion d’en parler ici.

P1030718

12

« L’indigo est historiquement, la matière colorante bleue violacée, extraite des feuilles et des tiges de l’indigotier. À partir de la fin du XIXe siècle, les chimistes montrèrent que la couleur bleu-indigo extraite de diverses plantes tinctoriales (pastel des teinturiers en Europe, l’indigotier, la renouée des teinturiers en Chine, le Strobilanthes cusia en Asie du Sud-Est, le gara Philenoptera cyanescens en Afrique etc.) résultait du même pigment nommé indigotine (mais nommé aussi indigo). Ce qui différenciait les différentes teintures était dû à des impuretés de nature différente. La langue s’est adaptée au progrès des connaissances, aussi peut-on parler maintenant de « plantes à indigo » aussi bien pour l’indigotier que pour le pastel, la renouée ou le gara etc. » Wikipedia. Continuer la lecture de La teinture Indigo