Archives du mot-clé conseils

Mes trucs pour faire de belles photos

Vous êtes nombreuses à me féliciter pour mes photos de voyage (merci!), alors je me suis dit que j’allais partager avec vous quelques trucs auquels je pense quand j’appuie sur le déclencheur. Je précise d’abord que je n’ai jamais pris de cours, que je fais beaucoup de mes photos avec mon smartphone, et donc que je ne fais aucun réglage, tout est pris en mode automatique.

 

 

Je n’utilise JAMAIS le flash

Le flash écrase tout ce qui est près, et ne sert à rien au delà de 3m. Il est toujours désactivé sur mon téléphone et mon appareil photo. Même en intérieur, on peut souvent prendre des photos sans flash si on se place bien par rapport à la lumière (pas face à elle). Et pour vos patchs par exemple, prenez les en extérieur, ou en plein jour près d’une fenêtre. Continuer la lecture de Mes trucs pour faire de belles photos 

Comment faire un modèle avec un patron en inch?

Voilà, vous venez de l’acheter, ce superbe patron qui vous faisait de l’oeil depuis longtemps. Alors vous l’ouvrez, et là, patatras, catastrophe, horreur, malheur, les inches et les  » sont partout, et vous vous demandez comment vous allez y arriver. Vous sortez la calculette, et commencez à couper le premier rectangle de 7,43621cm x 26,28267cm… et vogue la galère!

THE(1)

 

Alors voici mes conseils pour suivre facilement un patron en inch

1 – C’est quoi un inch?
inch, c’est l’anglais de pouce. Le pouce est une unité de mesure du moyen-âge qui perdure encore dans certains pays, et particulièrement le Royaume Uni et les USA, qui n’ont pas adopté le système métrique. 1 pouce (symbole « ) = 2,54cm exactement.
il n’y a pas de décimales (pas de système métrique on vous dit!), les subdivisions seront 1/2″, 1/4″, 1/8″, voire 5/8 » d’inch. Le moyen-âge je vous ai dit!

Mais comme la plupart des créatrices de patchwork sont américaines, nous sommes souvent confrontées à ces mesures… et même si on traduit le patron (comme les papillons illustrant cet article), on ne fait pas les conversions, car rien ne tomberait juste!

2 – Couper et mesurer en inch

Voilà le conseil le plus important : si votre patron est en inch, vous allez travailler en inch, vous n’allez pas convertir en cm. Vous allez mesurer et couper avec règle en inch.

Il faut couper un rectangle de 3″1/2×7″. Allez-y, coupez le tel quel, sans penser aux cm, qui ne feraient que vous embrouiller. Les graduations de la règle prévoient les 1/4 et les 1/2, tout va tomber juste!

papillonWEB

Kit papillon d’après un  patron d’Elizabeth Hartman, en inch.

3 – Calculs : exception à la règle n°2
Seule exception: sortez votre calculatrice pour calculer les métrages de tissus, car ça sera plus parlant, et les boutiques françaises vendent en cm. Ensuite, rangez la et ne la ressortez pas!

4 – les coutures au 1/4″
C’est le dernier point : mesure en inch, couture en inch. Pour que le modèle tombe parfaitement, il faut absolument utiliser les valeurs de coutures prévues, à savoir toujours 1/4 d’inch. Sur les machines à coudre spécial patchwork, vous avez un pied spécial qui a cette largeur, et vous ne vous posez pas de questions (sur les Bernina, c’est le pied 37). Si votre machine n’a pas ce pied, faites des essais de coutures et mesurez les (avec une règle en inch!) pour que vos coutures soient exactement d’1/4 d’inch.

Pour illustrer cet article, je vous ai mis les photos d’un nouveau kit qui vient d’arriver en boutique, les Papillons par Elizabeth Hartman. Nous avons traduit en français le patron en inch, et choisi des batiks pour habiller les ailes des papillons. Le modèle original propose un très grand modèle, je l’ai réadapté pour en faire un plaid de 140x160cm.

IMG_20170113_160325

 

Et vous, avez-vous déjà fait un patch d’après un patron en inch? Est-ce que cet article va vous aider?

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Choisir et assortir les couleurs pour un patchwork

Il y a plusieurs années, j’avais écrit un article sur intitulé « 7 conseils pour assortir les couleurs dans vos patchworks« , et c’est toujours l’un des articles les plus lus sur ce blog!

Aujourd’hui, grâce à Myricoud, je viens de découvrir Paletton, un site qui vous permet de jouer avec les couleurs pour créer en ligne votre harmonie personnelle.

Voici quelques unes de celles que j’ai créées.

jhu2 Continuer la lecture de Choisir et assortir les couleurs pour un patchwork 

7 conseils pour assortir les couleurs dans vos patchworks

C’est quelque chose que j’entends très souvent sur les salons, et à la boutique : je ne sais pas assortir les couleurs, ou je débute, je ne sais pas quoi choisir.
Effectivement, il est souvent difficile de créer une gamme à partir de rien, je vais donc vous expliquer comment utiliser le travail des autres et créer simplement votre gamme de coloris!

Mes 7 conseils pour assortir les couleurs dans votre patchwork

 

1- Choisir un assortiment tout fait

Et oui, c’est tout simple, mais les marques de tissus patchwork, les designers textile et les boutiques de patchwork vous aident beaucoup :

Les collections : les marques proposent des collections, avec des tissus coordonnés : des clairs, des foncés, des moyens, des imprimés assortis, en choisissant dans une même collection, on se trompe rarement! En plus, dans votre magasin, ces tissus sont bien souvent rangés ensemble… Et pareil sur les sites web, comme ici 😉

7-coupons-de-tissus-de-la-collection-community 5-coupons-de-batiks-violet-lagon 5-tissus-gourmands-rose-et-vert- 6-tissus-vitamines-fuchsia-orange-turquoise

 

Les assortiments : on vous propose aussi des lots assortis, d’une même collection ou pas. Il y a aussi les Jelly Rolls, rouleaux de 24 ou 40 bandes de 6,25cm x110cm, toutes assorties!

C’est idéal quand on débute, quand on est pressée, ou si on a un coup de cœur!

 

2- S’inspirer d’un tissu existant

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur dans les lots proposés, ou si vous voulez composer vous même votre gamme.
Pas de panique, là aussi, nous allons utiliser les talents de coloriste du designer textile!
Commencez par choisir un tissu qui contient plusieurs coloris, dont l’harmonie de couleur vous plait.

Par exemple, ce tissu aux motifs anciens :

En l’observant, on retient plusieurs coloris : les mauves et violets, les roses, et aussi le beige.

J’en ai ressorti cette gamme :

Notez que même si j’enlève le tissu d’origine, la gamme reste harmonieuse (c’est le travail du designer textile, et vous, vous n’avez qu’à copier!).

 

 

3- S’inspirer d’une photo

Collectez les belles photos dans les magazines de mode, de déco ou de nature, celles qui vous plaisent le plus. Elles sont réalisées par des stylistes, des photographes, des artistes, qui ont travaillé pour vous !
Par exemple, prenez cet insecte cramoisi entouré de vert, une très belle photo et une très belle gamme de couleur.

Pour isoler les coloris marquants, c’est très facile avec votre ordinateur, et un logiciel de dessin, de retouche photo, ou même Word comme je vais vous l’expliquer.

– Coller la photo dans Word avec la fonction insérer >image > à partir d’un fichier.
– Dessiner les carrés avec l’outil dessin.
– Sélectionner un carré, puis avec l’outil « couleur de remplissage », amener la petite pipette sur une couleur, et elle va remplir automatiquement le carré.

Comme pour les tissus, il y a plusieurs solutions possibles! Mais souvent, il est simple de respecter les proportions de l’image comme ici, où j’ai sélectionné 3 verts, un rouge et un noir…

 

4- Restreindre sa gamme

Si vous manquez d’assurance avec les couleurs, il vaut mieux ne pas en utiliser trop sur un modèle.
Je pense que 2 à 3 couleurs (+ 1 ou 2 neutres) est suffisant. (Attention, celà ne veut pas dire 4 à 5 tissu, chaque couleur peut-être déclinée en plusieurs tissus pour de grands projets).

Ce tissu multicolore fleuri est un bel exemple.

Après une première recherche, j’ai choisi tous ces tissus :

 

Très beau, et je peux facilement  restreindre les couleurs. J’ai donc l’embarras du choix!

Rose + vert?

Rose + bleu?

Rose, Rouge et orange?

Rose + jaune + bleu?

Reste à choisir, en fonction de vos goûts et de votre projet!

 

5- S’y retrouver dans les clairs, moyens et foncés

Quand on début le patchwork, on vous recommande toujours d’utiliser des tissus clairs, des moyens et des foncés. On le prend souvent comme une contrainte difficile à tenir, mais en revenant sur les exemples précédents, on comprend que ça devient naturel…

Sur un assortiment en camaïeu (une même couleur déclinée sur plusieurs tons), c’est facile à réaliser.

Sur une harmonie avec plusieurs couleurs, voici un truc pour voir si votre harmonie respecte cette règle. Photocopiez la, ou photographiez la en noir et blanc. Les couleurs s’effacent, et vous ne voyez plus que le ton des tissus.

 

Ici, les 2 tissus des extrémités sont clairs, les roses et le mauve sont moyens, et le violet est foncé.

 

Si on enlève le violet, l’harmonie reste jolie, mais fade, ce qui est vérifié par la photo noir et blanc.

Ci dessous, on découvre grâce au noir et blanc que le bleu est un clair, et que là aussi, clairs, moyens et foncés sont utilisés.

 

6- S’éloigner… et revenir!

Une fois votre choix fait, laissez le un peu de côté, allez faire autre chose, et revenez-y un peu plus tard (ou un autre jour).
Allez aussi dans une autre pièce, ou dehors pour le voir sous un autre angle et avec d’autres lumières.

C’est un bon moyen de revoir votre harmonie avec un œil neuf.

 

7 – Demandez conseil autour de vous (mais ne suivez pas tout ce que vous dit!!)

C’est bien connu, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. On a tous nos couleurs préférées, nos gammes favorites, et certaines couleurs qu’on ne sait pas assortir (moi, c’est le bleu, c’est dur le bleu!!)

Et il n’y a pas qu’ UN joli assortiment pour un tissu, il y a plusieurs choix, plusieurs bon choix. C’est à vous de choisir celui qui vous plait (C’est votre ouvrage, c’est vous qui allez le coudre, le broder, c’est votre création!).

Donc écoutez les conseils et les suggestions autour de vous, mais surtout :

– si les couleurs proposés ne vous plaisent pas, vous font mal aux yeux
– si vous n’aimez pas ce vert
– si les conseils vous embrouillent plus qu’ils ne vous éclairent….

Suivez votre intuition, vous êtes maintenant une pro des couleurs!