Le fer à repasser Oliso, sécurité et efficacité!

Voilà, il est enfin là! Cela fait plusieurs années que j’avais vu le fer à repasser Oliso aux Usa, mais il n’était pas distribué en Europe. C’est chose faite désormais, et notre première livraison aura lieu début septembre.

Sa particularité? Ce fer est doté d’un système exclusif, qui relève la semelle de 2 cm quand vous lâchez la poignée. Avec lui, pas de tissu brulé ou de fer qui tombe!

Il est aussi doté d’une vapeur puissante (verticale et horizontale), d’un grand réservoir d’eau, et de réglages faciles.

Avant-première :  si vous le commandez ici avant le 22 août minuit, vous avez 10% de réduction! Livraison à partir du 5 septembre.

A lire aussi :

40 réflexions sur « Le fer à repasser Oliso, sécurité et efficacité! »

  1. Singer a commercialisé un fer avec ce sytème il y a un peu plus d’une dizaine d’années. C’était le modèle Samba et je l’avais eu en cadeau lorsqu’en j’avais acheté ma machine à coudre !! Et ben franchement, je je peux plus m’en passer!

  2. Une seule question. Déménagée depuis quelques années à LOS ANGELES, une amie a été obligée de revendre tout son électro ménager acheté en France ( 220 Volts) car NON COMPATIBLE : 110 volts en AMERIQUE.
    Peux-tu me dire EMMA, ce qui en est actuellement, car il faut bien dire que cela date …..je n’ai plus de ses nouvelles.
    MERCI et au plaisir de te lire

    1. Les fers sont adaptés au marché européen, et homologués. Ils sont livrés avec une prise anglaise, et un adaptateur anglais français. Aucun soucis à avoir donc 😉

  3. Le prix est une chose mais son poids ?
    Car avec la réserve d’eau inclue dans le fer il ne doit pas être léger et un fer lourd devient vite désagréable

  4. Bonjour Emma
    Euhhh il n’a pas un petit moteur avec caméra pour repasser tout seul ??? Non? J’attends alors ces nouvelles fonctions pour craquer !!! Merci

  5. Merci pour ce partage, je le trouve aussi vraiment cher.
    Le mien a côuté 15 euros il y a au moins 7 ou 8 ans, et le super c’est qu’on peut travailler avec ou sans fil, je trouve cela plus utile que cette histoire d’élévation..
    car, quand je fais du Patchwork et que je repasse les coutures, j’ai hâte de continuer et je ne risque pas de laisser le fer sur le tissu… Je me demande aussi à qui ca arrive… a l’époque des téléphones sans fil…. Avant je ne dis pas que…. Eh puis… si Singer avait inventé ca… (Modèle Samba , commentaire de Bénédicte) Pourquoi aller chercher chez les américains qui veulent boycoter l’ industrie européenne? Bon week-end à toutes.

    1. Bonjour Cécilia, pour information, Singer est une marque américaine 😉 . Et ce fer Samba n’est plus en vente depuis plusieurs années.
      Je ne sais pas pourquoi, problème de brevet, de fiabilité, de ventes?
      Pour ma part, je me suis souvent brulée le bras avec un fer debout sur la table, le fait de pouvoir le laisser poser est un gros plus!

  6. Beaucoup de fonctionnalités intéressantes mais un achat couteux qui mérite réflexion. Pourriez-vous indiquer son poids? C’est aussi un critère déterminant pour moi.
    Merci d’avance pour votre réponse, Emma.

  7. Je ne voulais pas démonter les qualités de l’appareil qui paraissent idéales pour le Patchwork et le « beaucoup de repassage » !!! seulement donner mon avis… Bonne vente.

  8. Oups ! 189 euros vraiment trop cher, les mêmes fonctions qu’un fer traditionnel sauf la surélévation de la semelle automatique quand on relâche la poignée. Maintenant il existe en France les fers à repasser qui sont sans aucun réglage qui détectent les tissus (soie, coton, transfert sur tee-shirt etc) sans aucun soucis, il suffit quand même de reposser le fer sur une base où sur un super en silicone prévu à cet effet et voilà.
    Merci quand même d’avoir partagé cette nouveauté avec nous. Cordialement

  9. Le patchwork était à ses débuts utilitaire,fait avec de la récupération de tissus,fils et des aiguilles plus ou moins émoussées,tout cela à la lumière d’une simple lampe à pétrole,ce qui n’empêchait pas de mettre du beau dans la vie .Maintenant, sous prétexte de nous faciliter la vie , on nous incite sans arrêt à acheter de nouveaux accessoires plus ou moins gadjets et très onéreux.ça n’est plus que du commerce et c’est devenu un loisir de luxe.
    Revenons à l’essentiel et essayons de sortir du piège de cette société de consommation et sa spirale infernale.

    1. Oui… je trouve aussi que ce passe temps est coûteux. Mais bon, personne (et heureusement!) ne nous oblige à suivre la course de la « spirale infernale ». Et certains petits outils sont vraiment utiles et facilitent la vie.

  10. Dommage qu’il ne fonctionne pas aussi sans fil ! C’est beaucoup plus utile, surtout pour le patchwork. Le mien m’a également coûté, comme à Cecilia, environ 15€ (Lidl, Aldi ou Gifi ?). Il est violet, couleur qui me plaît beaucoup plus que le jaune, par dessus le marché ! Merci pour l’information, cependant.

    1. moi aussi je deteste le jaune, mais il l’est malheureusement LOL( Au Lidl , il n’y avait que celui là. ) Mais je n*aime pas le violet non plus… j’aurais aimé vert ou turquoise pour aller avec ma salle de couture. Mais je trouve aussi que sans fil c’est formidable, et on le repose peut-etre plus automatiquement sur le « chargeur » qui est posé à côté de la planche donc on ne se brûle pas (Mention très importante que me rappelle Emma), car j’utilise une toute petite planche Ikea. Bon repassage à toutes… quel que soit le fer. LOL

  11. Chère Cecilia,
    Des goûts et des couleurs, on ne discute pas !… Je vous souhaite donc un prochain fer vert ou turquoise, …et sans fil !
    Plus sérieusement, un autre avantage du « sans fil » est qu’il est possible de s’éloigner de la base de recharge, ce qui est parfois pratique pour une installation momentanée ou inhabituelle. Et bien sûr, il est quasiment automatique de reposer le fer sur le support, donc peu de risques de le laisser sur le tissu ou de se brûler.

    1. oui, je vois cela comme ca aussi. Le linge de maison, je fais cela ailleurs, sur une grande planche normale avec un fer (turquoise) avec fil, et comme je repose le fer a son emplacement en bout de planche, ca marche sans brûlure… Pour le Patchwork, c’est vraiment different, c’est vrai, petites surfaces le plus souvent, et comme la planche est petite et amovible et que j’aime aussi travailler au séjour, c’est pratique… En ce qui concerne le travail a la verticale, c’est super bien aussi sans fil. Je l’aime mon fer… malgré sa Couleur. LOL

  12. Il va être nécessaire de changer ses habitudes gestuelles alors… En principe, je ne laisse jamais un fer chaud posé mais je le remets systématiquement sur le support. Là, inutile de le déplacer puisqu’il monte sur échasses automatiquement ; mais je mets mon billet qu’au début les réflexes seront difficiles à empêcher…. Chassez le naturiste et il revient au bungalow (quel rapport ? -J’entends déjà quelques commentaires acides, je ne sais pas pourquoi.-… Eh bien aucun rapport ! J’avais juste envie de dire ça…. Pourquoi pas ?)

Répondre à Cecilia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *