L’artiste du vendredi : Sue Benner

J’adore le travail de Sue Benner, découverte à Sainte Marie aux Mines il y a 5 ou 6 ans. Et je pensais vous l’avoir déjà présentée un vendredi, mais non! La voici donc aujourd’hui…

« Tout en poursuivant un diplôme en biologie et une maîtrise en illustration biomédicale moléculaire, Sue Benner a créé sa vision de l’univers microscopique au travers de quilts modernes. Ses premiers travaux l’ont incité à devenir une artiste à temps plein dès 1980.

Sue est une innovatrice dans son domaine, elle crée ses propres tissus teints et peints qu’elle combine avec des textiles recyclés pour former des motifs structurés, vivants et flamboyants. »

Sue-Benner-with-Cellular-Structure-1 Sue Benner-Nest-V-1 Sue Benner - Walking-Through-Time-VII-Nine-Times-Nine-1 Sue Benner - Body-Parts-1-gallery BennerSue-Cell-Type-2-2010-1 Sue Benner Cellular-Structure-I-1

Plus à découvrir sur son site

Enregistrer

31 réflexions au sujet de « L’artiste du vendredi : Sue Benner »

    1. je recherche un tableau de Noriko Endo vu sur votre site dans les artistes

      du vendredi. merci d’avance. Je me régale de voir toutes ces merveilles.

      Monique

  1. Ce que j’aime dans le moderne c’est la netteté des lignes, la pureté des couleurs. Ici je ne m’y retrouve pas. Bon on aura compris, je n’aime pas trop. L’artiste a en effet une vision microscopique et kaléidoscopique, mais le résultat, bien que d’apparence structuré, reste confus.

  2. Tres riche en couleurs, mais le plus étonnant , pour moi, c’est son cheminement professionnel: passer du medical au patchwork contemporain. Mystère de la créativité!

    1. Donc vous aimez la peinture. Et on se demande pourquoi une œuvre textile qui ressemble à une toile peinte ne l’est pas (peinte). Il y a des artistes qui mélangent les deux, surtout des aquarellistes à l’origine il me semble. Et puis il y a des peintres qui peignent des patchworks, comme Mondrian. Je suis sûre qu’il aurait été connu dans l’art moderne pur et dur du patchwork.
      Sue Benner peignant ses tissus, on constate que l’effet de tourbillon produit dans la première œuvre ci-dessus (en bleu) résulte de la peinture en rayures courbes du tissu et non de l’assemblage de petits bouts de tissus. Ce patch fait de carrés ferait un joli paréo.

        1. Vous savez mieux que moi c’est sûr. Dont acte. Mais il est curieux dans ce cas d’avoir procédé par carré et non sur la surface entière. L’art et la manière….

  3. Vraiment très agréable à regarder et donne beaucoup d’idées pour moi qui n’en ai pas beaucoup. J’admire l’imagination de certaines. Merci Emma et Bon WE à toutes.

  4. Je suis impressionnée par sa créativité. je suis particulièrement attiré par le panneau bleu sous son portrait.
    Merci Emma pour ce nouveau « vendredi ».

  5. Je me souviens de son exposition à Ste Marie et notamment d’une série de tournesols très colorés, qui ne faisaient pas fouillis ; évidemment on pensait à Van Gogh, mais c’était des tissus teints piécés ou appliqués.
    Pour ses grandes pièces il faut du recul qu’on n’a pas sur les photos.

  6. Oh la la que c’est beau!
    je vais y revenir pour prendre plus de temps car aujourd’hui c’est la course.

    Mais c’est trop beau!
    Et ça fait du bien . Merci Emma.
    Bon W.E à toutes.

  7. Des couleurs encore et encore,j adore,plein de vie dans ts ces beaux patch, alors Emma merci encore de ns faire passer de si bons moments ,bon weend à toutes et à lundi

  8. J’adore. Un grand art que de mélanger les techniques. C’est de la pure création qui demande beaucoup de travail et de réflexion.
    Geneviève

  9. Le tissu peint est pour moi  » la facilité  » .
    Dans le patchwork on assemble des tissus teints et le travail est beaucoup
    moins facile.
    Je n’adhère pas à ce genre de travail mais je reconnais que les couleurs
    vives sont jolies.
    Merci EMMA .
    Christiane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *