L’artiste du vendredi : Nathalie Charlieux

Aujourd’hui, admirez les têtes de Nathalie Charlieux, brodées et en volume.

Ces têtes sont des interprétations d’êtres humains imaginés ou non, inconnus et cependant familiers.

Elles sont modelées dans du grillage et rigidifiées avec du papier mâché. La « peau » est un tissu que je coupe et couds à petits points pour épouser leur forme. Je brode ensuite avec du fil de coton et insère parfois quelques éléments étrangers (comme ici des coquillages).

Nathalie Charlieux

J’aime beaucoup de travail qui me fait penser à des masques africains. Elle n’a ni site ni blog, mais si quelqu’un me lit et veut l’exposer, je ferais l’intermédiaire avec plaisir!

A lire aussi :

45 réflexions sur « L’artiste du vendredi : Nathalie Charlieux »

  1. Un côté angoissant… je n’aimerais pas avoir une de ces figurines chez moi, certaines me font penser à des grands brûlés… quand à mes petits enfants…ils en auraient peur… chacun ses goûts et ses croyances… bonne journée à toutes quand même…

    1. Tout à fait! Ces masques sont effrayant. Le dernier – le N° 4- a une couture sur le cou qui évoque une cicatrice). Les yeux n’expriment rien de positif mais l’angoisse, la colère voire la folie (une certaine ressemblance avec les œuvres d’E. Munch, « le Cri »), la violence aussi: le 2 a une épingle dans l’œil gauche, le 3 des cabochons vissés et la vis est apparente…
      Les vrais masques africains, réalisés dans le bois et souvent patinés par l’âge expriment au contraire beauté et sérénité.
      Ceci dit, le procédé technique est intéressant mais cela n’est pas suffisant à mes yeux.
      Bonne journée, Emma.

      1. entièrement d’accord travail intéressant mais très spécial pas chez moi en tout cas j’en rêverai la nuit
        bonne journée malgré le ciel gris et la pluie

  2. Jolies créations, intéressante combinaison de matières. C’est un superbe travail, autant technique qu’esthétique. J’aime vraiment beaucoup, bravo! Merci de nous faire découvrir cette artiste.

  3. Superbe travail, il est juste qu’ils sont plus vrais que nature surtout le premier si il était blanc et noir Je dirais un Lambaréné…. les enfants adorent les masques africains, le plus souvent ils représentent la Vie et font partie de la Vie… Belle journée.

  4. J’adore ! Bravo à cette artiste ! ça ne m’angoisse pas du tout et me donne plutôt l’envie d’essayer ! Merci pour le partage.

  5. c’est un vrai travail d’artiste …
    qui n’est pas consensuel et qui peut mettre mal à l’aise …

    Ma première réaction :  » j’aime pas »
    et puis en prenant un peu de temps :  » c’est intéressant »…

    merci à Nathalie Charlieux pour son travail et les explications techniques qui satisfont ma curiosité …
    merci Emma pour nous faire découvrir chaque vendredi ces artistes (souvent écrasants sur le plan technique) mais on peut toujours admirer

  6. J’ai failli appeler Nathalie pour lui dire qu’un artiste faisait des œuvres identiques aux siennes, quelle surprise en découvrant que c’était elle aujourd’hui la vedette !!!
    C’est une artiste trop discrète et je suis trop contente qu’elle se mette à l’honneur.
    J’ai un grand plaisir à partager ses cours de couture créative depuis une dizaine d’années.

  7. Travail créatif passionnant, tres original, effectivement qui fait penser à des masques africains, mais avec beaucoup de personnalité. J’adore !

  8. C’est vraiment original et, de plus, admirablement bien exécuté, une création géniale. Pourtant je partage l’impression de Brigitte et Béatrice. De par les lignes sombres qui traversent les visages, on dirait que certains sont de grands blessés ou comme le dit Brigitte, de grands brûlés bandagés. Et puis les yeux exorbités, baissés ou divaguants, les bouches béantes leur confèrent quelque chose d’inquiet et d’inquiétant. Pris ensemble ou séparément, il leur manque une gaité, un souffle, quelque chose qui les illuminerait de l’intérieur, au moins l’ébauche d’un sourire…

  9. bonjour moi, j’adore..!! j’aime ce coté broderie libre d’expression tout en etant ordonnée et bien reflechi… un travail superbe !!! bravo l’artiste (moi, je collectionne les clowns et j’en connais qui en ont peur !!…) merci pour le partage en tous genre…

  10. Créations interessantes mais je n’accroche pas vraiment… mais chacune à sa façon d’extérioriser ce qu’elle ressent
    Merci Emma pour cette découverte

  11. Techniquement c’est intéressant , les couleurs sont très jolies , mais le sujet me dérange un peu, je n’aime pas trop…….Mais ceci n’est que mon avis.

  12. Impressionnant ! Ces têtes me font aussi penser aux masques Africains. C’est quand même probablement l’objectif initial de l’artiste, non ? C’est coloré à souhait, c’est créatif, c’est plein d’imagination et de poésie. C’est un beau travail, très réussi et très attractif. La technique aussi m’impressionne : quel boulot ! Fabriquer la forme, lui donner de la texture, de la matière, finir par l’habillage de cette peau brodée et multicolore. C’est tellement innovant. Une jolie découverte que tu nous fais faire là. J’aime vraiment beaucoup ! Bravo à cette artiste qui mérite que l’on fasse connaître son travail.

    1. Pour ma part (après avoir lu les autres commentaires), je n’y vois pas de blessés ou autres visages agressés. D’ailleurs, ce sont les visages les plus contrastés et les plus habillés qui ont ma préférence. Ce sont les bandes brodées de blanc qui peuvent, éventuellement, faire penser aux scarifications tribales mais je ne trouve pas ça laid du tout, au contraire. D’ailleurs ces scarifications sont réalisées dans un but de personnalisation et d’embellissement. J’avais un client autrefois qui avait le visage entièrement scarifié ce qui lui donnait énormément de personnalité et sculptait son visage. Pour notre culture, tout ce qui n’est pas lisse, homogène et équilibré dérange. On le sait, personne n’a un visage parfaitement symétrique et c’est ce point identitaire qui a été ici symbolisé par les broderies. Sans doute, pour certains, le reflet de sa propre humanité est-il parfois effrayant ou dérangeant ? Pour ma part, il n’en est rien et j’aime tout à fait. A mon sens, c’est à prendre tel que présenté sans rien chercher d’autre qu’une expression artistique décorative !

      1. C’est vrai. Mais pour qui « le reflet de sa propre humanité est-il parfois effrayant ou dérangeant »? Qui dit ici que l’oeuvre de Nathalie Charlieux reflète autre chose que la sienne propre, faite de toute évidence d’imagination, de sens de l’obeservation, de sensibilité, de compassion pour les visages qui lors de voyages, de rencontres, d’expériences diverses l’auront inspirée?
        Personne ici ne parle de « laideur »! Ou est-ce que dire « blessé » signifie nécessairement « laid »? Ou ne dit-il pas plutôt « autre »? Et puis, est-ce que déceler un côté oppressant dans une oeuvre d’art (qui par essence relèvera toujours du différent) signifie automatiquement refléter l’humanité de celle ou celui qui s’exprime?
        Le sous-entendu semble clair (j’insiste sur le mot « semble ») : ne pas aimer, se sentir dérangé par « ce qui n’est pas lisse, homogène et équilibré » serait signe d’un manque ou d’une incapacité. Du moins signe d’un manque d’ouverture à d’autres cultures.
        Je pense pour ma part qu’il est légitime de s’exprimer ici librement sur ses goûts et ses impressions spontanées sans que cela donne lieu à des commentaires psy ou moralisants.

  13. Bonjour
    Oui moi aussi je respecte le travail mais ils me font peur
    Toutefois j’organise un salon passions créatives et je pourrais exposer des œuvres d’artites
    Vous pouvez me contacter
    Yolande Pujos à Grenade:Garonne

  14. Bravo Nathalie,
    Je suis très heureuse de pouvoir admirer tes œuvres sur ce site qui nous fait partager les œuvres de tant d’artistes. J’ai été très touchée lorsque j’ai vu les premières « têtes », j’imagine le cheminement et le travail que cela a dû représenter. Elles sont la représentation de ta propre sensibilité, elles peuvent faire écho ou non chez les autres, mais il n’en reste pas moins que ce sont des œuvres d’art à part entière. À bientôt de te revoir en cours

  15. J’aime beaucoup ces masques – peut-être moins les têtes entières – ces couleurs vives avec juste un brin de blanc ou de noir ; et chapeau bas pour le travail. Mérite une exposition ; merci de nous l’avoir fait découvrir, Emma, et bon week-end à toutes.
    Ursula

  16. Il y a beaucoup de travail de broderie certes ,mais ils sont tous tristes! Aucun des visage ne sourit, les yeux pourrait donner cette ame …mais ils en ai rien!
    Le travail de l’artiste est focalisé sur le reste.
    Dommage car c’est ce qui dérange et fait que je n’accroche pas!

  17. J’ai de vrais masques africains que j’ai ramené du Gabon et du Congo mais ils n’ont rien à voir avec les masques de  » cette artiste  » qui sont affreux et mettent mal à l’aise.
    Je comprends difficilement que l’on puisse faire de tels tableaux sans avoir étudier
    un peu l’Afrique et son peuple . (je ne pense pas qu’elle connaisse ce peuple ).
    Merci EMMA et désolée de ne pas aimer du tout.
    Christiane.

    1. Christiane, je ne peux pas vous suivre aujourd’hui. Qu’ils vous dérangent et vous mettent mal à l’aise, je peux le comprendre même si ça n’est pas du tout mon ressenti. Mais mettre artiste entre guillemets, c’est lui dénier ce titre, et là, je ne peux adhérer.
      Quand aux masques africains, j’ai dit qu’ils m’y faisaient penser, je ne sais pas si c’est son inspiration.

  18. En tout cas, au vu des commentaires, ça interpelle.
    Chacun peut y voir ce qu’il veut. Personnellement, je trouve ces créations magnifiques. Bravo, l’artiste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *