34 réflexions au sujet de « L’artiste du vendredi : Lori Zimmerman »

  1. Bonjour,
    De la poésie se dégage avec subtilité de ces tableaux tissés, merci de nous faire découvrir cette artiste, bonne journée à toutes & tous.

  2. Je trouve ça vraiment génial! L’utilisation du matériau naturel comme inducteur pour broder, c’est fabuleux. La feuille morte, les graines…ça m’ouvre des horizons…Merci Emma pour cette nouvelle trouvaille!
    Bon voyage à vous! (Chic! Vous nous rapporterez encore de nouvelles merveilles!)

    1. Effectivement ce n’est pas du patch mais de l’art textile. Pour remplacer les feuilles , les graines ou autre matériau naturel on peut se servir de tissus déchirés, de lambeaux de tissu, de la laine que l’on étire, mélanger les matières en associant aussi rubans etc…Travail créatif intéressant. Bonne journée

  3. Je suis naturellement avare de mes compliments…. Là, je suis en admiration devant tant de chaleur et de subtilité. MAGNIFIQUE !

  4. Très très beau. Une merveilleuse idée. L’ambiance me parle beaucoup.
    Par contre les feuilles mortes durent-elles dans le temps ?
    Bon salon.

  5. Je pense que l’éphémère , précisément , fait partie de nous puisque nous sommes aussi mortels, son oeuvre est vraiment philosophique et elle mêle l’art textile à la nature dont nous ne sommes qu’une partie, nous avons le même destin et c’est pas grave.Je trouve ses réalisations magnifiques et généreuses.

  6. Entre les promenades en forêt où je ramasse tout plein de feuilles pour leurs couleurs, des baies , puis le jardin où le sécateur et autres objets tranchants pour redonner forme aux arbres pour l’hiver et là aussi je collectionne tout ces qui me plait et maintenant grâce à cet artiste je vais me lancer dans de la décoration. Merci Emma pour ce « Happy Friday » qui m’aide à la création d’automne.
    Bisous

  7. C’est beau. C’est subtil, raffiné, poétique…éphémère…Et alors ? c’est gratuit…Que du temps , de l’art, de l’émotion. Merci .
    Patty

  8. Ceux qui sculptent avec le sable font aussi de l’art éphémère, mais il reste les clichés pour les immortaliser. C’est une forme de courage de créer en sachant que les œuvres ne font que passer avant de trépasser! L’essentiel est de rester inspiré et de partager son imaginaire et ses émotions. Merci pour cette découverte.

  9. Merci Emma de nous faire découvrir cette belle artiste amoureuse de la nature .
    Fixer l’éphémère saison par des fils délicats voilà une bien poétique attitude !
    « Il automne » beauté !

  10. c’est d’une inventivité extraordinaire … je me demande comment elle empêche les feuilles de se dessécher et ruiner son oeuvre … ou bien cela fait partie du processus artistique comme une oeuvre de land art ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *