L’artiste du vendredi : Kaarina Kaikkonen

Kaarina Kaikkonen est une artiste finlandaise renomée dans el monde de l’art contemporain. On est loin du patch, mais bien dans le textile, avec ses installations gigantesques de vêtements usagés.

 

2_montaje12

img_2003

Towards Tomorrow, MAXXI, Rome, 2012 Kaarina-Kaikkonen_0065_ch

 

light (6)

light

Plus petit, toujours avec des vêtements, ces panneaux témoignent d’une belle créativité, mais surtout d’une profonde réflexion sur les vêtements, les souvenirs et les histoires qu’ils véhiculent. Si vous comprenez l’anglais, la section vidéo de son site vous expliquera sa démarche plus en détail.

 

A lire aussi :

39 réflexions sur « L’artiste du vendredi : Kaarina Kaikkonen »

      1. que voulez-vous dire ? personnellement je ne saurais me comparer à cette grande artiste et timide ou pas, franchement ce n’est pas elle qui me fera avancer dans mes travaux.

  1. Impressionnant ! L’artiste veut-elle transmettre un message ou son but est-il seulement esthétique ? Cela me rappelle un autre artiste dont je ne retrouve pas le nom, qui a utilisé aussi les vieux vêtements dans des espaces, pour simuler les morts dans les camps. Moins esthétique et assez sinistre.

    1. Bonjour, pour répondre à votre question, il s’agit de L’oeuvre de Christian Boltanski marquée par le drame de la Shoah.
      Il avait investit Le Grand Palais devenant ainsi un vaste lieu de commémoration.
      Christian Boltanski nous invite à réfléchir à notre condition d’être vivant : un jour nous seront morts et oubliés.
      Les personnes dont nous parle Christian Boltanski ne sont pas célèbres, c’est un peu tout le monde, tous ceux qui un jour seront
      oubliés pour toujours.
      « On meurt deux fois , une première fois lorsque l’on meurt et une deuxième lorsque plus personne ne se souvient de nous. »
      Christian Boltanski . Je ne dirai pas que son oeuvre est sinistre, elle dérange car elle parle d’une peur: la mort en général, et en plus celle qui a été provoquée dans de terribles conditions.
      Les oeuvres de l’artiste du jour: Kaarina Kaikkonen est beaucoup plus lumineuse et d’apparence poetique mais si on creuse le pourquoi (je n’ai pas encore vu la vidéo), je suis sûre qu’il y a des questions profondes également soulevées. Boltansky met plus directement et visuellement le doigt là où c’est douloureux.
      en espérant avoir éclaircie les regards.
      Lineisa

      1. merci de vos éclaircissements. Sinistre, comme la shoah, c’est cela que j’avais ressenti. Ici, l’artiste est gaie, les expositions en hauteur sous des verrières donnent une lumière changeante, très belle. J’aime moins lorsqu’elle utilise des slips, mais bon.

        1. bonjour, il existe des sociétés spécialisée dans le recyclage des matériaux utilisés pour les installations artistiques de cet ampleur, ou comme pour celles du grand palais « Monumenta ». exemple: COAL = coalition Art et Développement Durable.
          Ou des missions d’insertion avec les friperies: les vêtements sont triés, ceux qui ne sont pas retenus pour le don ou la vente seront utilisés par des société d’Isolation (broyage et projection de la matière dans les combles par exemple)

          1. Je ne savais pas quel était ce circuit, mais je me doutais qu’il y avait des recyclages. Merci à vous.

  2. ben si c’est de l’art textile; la création avec du textile quelque soit sa forme çà s’appelle comme çà!! et je trouve la sienne trés intéressante et trés belle;
    merci

  3. Merci Emma pour cette découverte, je ne comprenais pas pourquoi elle ne ferai pas l’unanimité. Ce sont des installations d’art plastique, à base de fringues.
    J’aime bien 🙂

  4. Bonjour, j’ adore .Cela symbolise ce pourquoi je m’ intéresse à l’ art textile. La matière première le tissu le fil qui de tout temps habille protège l’ homme, l’inscrit dans une société une société.Les vêtements ont une histoire …Cette installation doit être superbe et comme le dit Belliot je pense que cette artiste doit (je n’ai pas vu la video) avoir une grande sensibilité. Bon et beau WE à toutes et tous.

  5. Merci Emma pour la présentation du travail de cette artiste, j’aime bcp ces oeuvres temporelles colorées et modernes, une seconde vie pour ces habits remplis d’histoire et la touche artistique de l’auteur pour les mettre en valeur, mais je n’appellerai pas vraiment ce travail Art Textile.
    Amicalement

  6. Encore une artiste qui ose et donne envie de se bouger !!!Elle colore le monde et çà ne doit pas être facile à réaliser …çà me plait. Merci Emma pour ce partage. Bonne journée à toutes.

  7. Perso, j’adhère complètement, notamment le plafond suspendu; c’est une forme textile d’expression qui a sa place comme la botte de paille que j’ai vue dernièrement exposée au centre d’une pièce blanche….Entre nous, j’arrive mieux à apprécier le linge et c’est tellement plus gai dans cet été en demi-teinte.
    Bonne fin d’après-midi à toutes et tous.
    Clo

  8. Récupe d’accord mais puisque ce sont des « œuvres »
    éphémères que fait cette « artiste » de tout ce fatras
    de vêtements qui ne sont plus utilisables .En réfléchissant
    je me dis que ce sont des vêtements qui bien qu »usagés auraient
    pû servir au SECOURS POPULAIRE alors que là c »est du gaspillage.
    Peut-être allez-vois me trouver vieux jeu et déconnectée avec
    mon temps, mais c’est mon opinion et j’assume.
    Merci EMMA.
    Christiane.

  9. Pourquoi chercher à ce que deviennent tous ces vêtements , ce n’est pas ce qui compte . Il faut se poser la question , a savoir , sommes nous touché par ce que nous voyons ou pas . En ce qui me concerne , je trouve cela SUPERBE , toute cette légèreté , cette lumière dégagée par par l’accumulation de simples vêtements . Et ce ne sont que des photos , en vrai cela doit être très , très impressionnant . Merci EMMA

  10. Superbe!! Quelle imagination, quel talent , quelle sensibilité .comment faire que ces simples chemises prennent une telle dimension, avec autant de poésie.
    Merci Emma pour cette trouvaille et ce partage

  11. Je ne devrais sans doute pas le dire, compte tenu de toutes les adeptes, mais personnellement, cela ne me parle pas.
    Désolée, c’est la première fois que ça m’arrive depuis que j’ai découvert ton blog.
    De la même manière, chez moi, l’année dernière, tout le bourg avait été décoré de vêtements blancs que les gens avaient été invités à donner. Je ne comprends pas ce que ça a d’artistique. Ce n’est pas comme une peinture qui va « m’embarquer » dans tout un tas de choses. Mais là ? Désolée, je ne vois que du linge qui pend. Je peux penser qu’elle avait pas mal de lessives en retard ! Je ne comprends vraiment pas cet art, mais heureusement il en faut pour tous les goûts et il y a bien des choses que je trouverai belles et que les autres détesteront. Aucun artiste n’a fait l’unanimité et pourtant ils ont tous été des artistes !
    Bonne soirée.

  12. J’aime beaucoup, c’est une réussite, une riche idée, il fallait y penser, faire revivre des tous ces habits d’où qu’ils viennent !! par contre je n’ai pas réussi à avoir les explications traduites en français et je le regrette. Merci Emma pour cette découverte.

  13. Merci beaucoup de ce partage tres étonnant .j’aime beaucoup cette créativité, cette sensibilité, le travail des harmonie s de couleurs. Je trouve que c’est fabuleux et cela enrichit ma perception du beau.
    J’apprecie également de lire tous écrits de celles, ceux qui ont vu ces photos. Ça aussi, c’est un enri hissement pour moi. Chacun est tellement different des autres…tout en étant exactement semblable, c’est extraordinaire.
    Merci Emma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *