L’artiste du vendredi : Dirkje van der Horst-Beetsma

De retour de Sainte Marie aux Mines, l’artiste du vendredi est toute trouvée!

 

 

Dirkje van der Horst-Beetsma est néerlandaise, et exposait cette année à Rombach le Franc.
J’aime beaucoup ses quilts simples, ses assemblages de centaines de petits morceaux, et ses effets d’aquarelles…

 

 

 

 

Côté technique, le petits morceaux sont découpés de taille variable, puis posé sur un fond (avec de la colle repositionnable? ou bien sur du filmoplast?).

Le tout est ensuite quilté à la machine, assez serré.

 

Voici une petite vidéo d’une de ses expos aux Pays-Bas.

 

A suivre la semaine prochaine, la suite des mes visites au Carrefour européen du patchwork

 

A lire aussi :

24 réflexions sur « L’artiste du vendredi : Dirkje van der Horst-Beetsma »

  1. Dire que je n’apprécie pas est un peu réducteur ……peut on tout se permettre sans couture………il s agit plutôt d’art textile que de patchwork.
    Faut’il associer les deux, je n’en suis pas certaine.
    jacotte

  2. Merci Emma de nous permettre de voir toutes ces nouveautés.Moi je trouve que ça ressemble tout à fait à un tableau peint, c’est d’une grande beauté et le génie c’est l’assemblage avec ces dégradés, le choix des couleurs etle quilt!!

  3. Vous savez qans doute pourquoi les dernières et très grandes toiles de Monet sont si floues ? il avait la cataracte. Et je dois dire que je ne m’extasie pas devant une vision cataractique. Donc ici, l’artiste reproduit une vision de ce type avec des chutes. Je n’apprécie pas l’ert textile lorsqu’il veut reproduire la peinture, j’ai déjà eu l’occasion de le dire sur ce site. A part la prouesse technique, je n’en voie pas l’intérêt artistique. Si je devais faire un tableau de ce type, je prendrais la surface voulue de toile thermocollante et je la disposerais côté colle sur le dessus. Ensuite je répartirais mes chutes selon l’effet escompté, en veillabt à ne pas laisser le moindre espace libre. Une fois finie la composition, j’appliquerais le fer verticalement par pression. Pour solidariser le tout, je recouvrirais le tableau avec une gaze ou un tulle très fin et je matelasserais à la machine en tous sens, après avoir enlevé le papier derrière et placé molleton et doublure. Si quelques fils persistaient à dépasser, cela resterait dans l’esprit je pense. Il faut essayer.

  4. Merci pour toutes ces belles découvertes, j’adore le rendu de ces assemblages de tissus. Ne restons pas conventionnels, il y a tellement de possibilités pour s’exprimer!!! Ne nous en privons pas…

  5. Moi, j’aime beaucoup. Je me sens très proche de cette dame et mes recherches vont exactement dans ce sens.
    Enfin, un peu de créativité qui nous change des motifs géométriques répétitifs cousus au millimètre près !
    Dommage que cette dame ne gère semble-t-il aucun site… J’aimerais bien la suivre au jour le jour…

  6. J’apprécie beaucoup, même si mes réalisations sont plus « classiques » … J’aimerais me lancer dans ce type de travail. Pour les détracteurs de ce genre d’oeuvre, on peut supposer que le rendu est plus beau de loin de que de près … Jouer avec les couleurs est une forme d’art, n’en déplaise à certain(e)s … Le jeu savant des points de lumière et d’ombre est absolument réussi. Un peu d’ouverture d’esprit devrait aider les moins habitué(e)s à découvrir de nouvelles pistes dans le domaine de l’art. Merci Emma pour ce beau partage.

  7. Je suis très heureuse de constater que vous présentez Dirkje van der Horst-Beetsma dans votre rubrique de l’Artiste du vendredi. J’ai eu l’occasion de la rencontrer il y a quelques mois, d’apprécier la qualité de ses oeuvres, son sens aïgu de l’harmonie et de la couleur et l’originalité de ses travaux. Je lui ai d’ailleurs acheté un livre, que je consulte très souvent. Evidemment, elle sort des sentiers battus du patchwork traditionnel, et ringard, pour évoluer dans une sphère artistique et créative que je trouve plus intéressante. Mais dans l’art textile, comme dans beaucoup d’autres domaines, « de gustatibus et coloribus, non disputamus … »!!!

  8. Je suis d’accord avec le commentaire d’Ingrid Kaufmann… de plus, qu’importe la technique, c’est la sensibilité de l’artiste qui parle et c’est bien là toute la différence.
    Bref, c’est beau !

  9. je vois que ces dames sont plutôt enthousiates, tant mieux. Pour ce genre de choses je préfèrerais prendre mes pinceaux, car le mixage des couleurs y est plus subtil(mais la couleur pour la couleur n’est pas trop mon style). Bon, pas de querelle, chacun son truc. je voudrais juste préciser que contrairement à Alice, je suis très admirative des complications incroyables de certains quilts géométriques (que je n’ai pas la patience de réaliser et que je suis incapable de concevoir). Car ce ne sont pas de simples pavages du plan. Pour certains on se demande même comment ils ont pu être conçus. Bien entendu je ne parle pas de quilts très modernes qui peuvent devoir leur complexité à la sophistication d’un logiciel. On peut considérer toutes les formes d’art sans pour autant adhérer à toutes. Il y a des critiques d’art non ? N’est-ce pas pour en tenter des analyses ?
    Au prochain artiste que dénichera Emma.

  10. Merci de nous montrer cette artiste que je n’ai pas pu voir à Sainte-Marie faute de temps. Je suis partisane du patchwork traditionel, je préfère coudre de grands quilts avec des tissus Kaffe Fasset, et être une artisane plutôt qu’une artiste. A chacun son truc. Mais trouver le traditionnel ringard c’est un peu fort, alors qu’il y a tant de nouvelles choses belles et fraiches. Je me réjouis de voir les nouvelles artistes que nous trouvera Emma.

  11. Merci Emma,de nous montrer cet artiste,que j’apprécie beaucoup la qualité de ses oeuvres,et l’harmonie de ses couleurs,c’est trés original,merci encore…

  12. J’aime beaucoup aussi le travail de cette artiste
    Perso le traditionnel ou le classique peut importe pourvu qu’on fasse et qu’on y trouve du plaisir
    à la fin il reste toujours le patch fini !
    Merci Emma

  13. j’ai beaucoup apprécié le travail de cette artiste j’ai d’ailleurs acheté son livre pour pouvoir « profiter » encore un peu de ses œuvres à la maison bien sûr nous sommes loin du patchwork traditionnel mais l’ensemble est harmonieux très beau à mon goût. Je précise que j’aime énormément le patch traditionnel mais pas celui sorti des ordinateurs que je trouve très figé (c’est mon ressenti !!)

  14. Merci Emma de nous faire connaître cette créatrice merveilleuse. Une semaine pleine d’imprévus et je ne suis pas arrivée à caser une journée à Ste Marie et c’est avec joie que je profite grâce à vos photos de l’Exposition.
    Cette Créatrice est exceptionnelle et j’admire énormément ces oeuvres qui me font penser à des peintures de Turner, de Monet pour les couleurs, par moment. Mais quel travail, je ne sais si j’aurai la patience de tout assembler. Mais je ne me lasse pas de les regarder.

  15. Merci Emma pour cette découverte, J’ai adoré la façon un peu « flou » dont cette artiste travail.Oui en effet,comme Solly,je trouve que c’est dans les styles de Monet et Turner.J’apprécie beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *