L’artiste du vendredi : DAMSS (2)

Retour sur une sensation à Sainte Marie aux Mines, le duo d’artiste DAMSS, qui présentait (à son habitude) des fresques gigantesques, réflexion écologique et idéologique sur notre société.

Pour se rendre compte de la taille!

 

Milan 3000, ville de pollution

 

Rome 3000

 

    
Venise 3000, sous les eaux.

Réalisées principalement en tissu de récupération, ces fresques imaginent un monde futur détruit par la société actuelle. Le gigantisme accentue les effets, et ne laisse pas le spectateur indifférent!

 

 

A lire aussi :

51 réflexions sur « L’artiste du vendredi : DAMSS (2) »

  1. C’est incroyable ! Ce que j’aime chez cette artiste c’est qu’elle donne du sens à son travail ! Elle pose une problèmatique qu’elle réalise dans son domaine artistique ! Merci vraiment pour ce partage ….

    1. J’ai eu la chance de les voir, c’était impressionnant de par la taille des panneaux et du travail fourni. De près certaines parties ne semblent être qu’ « Amas » de chutes de tissus assemblées et si l’on prend de la distance, le dessin ou le rendu apparaissent. J’ai adoré. Un travail titanesque. Surtout que sur le stand d’à côté étaient exposées des œuvres de 15x15cm environ, le contraste était encore plus fort. Merci Emma pour ce rappel.

  2. Très beau travail et sûrement beaucoup d’heures de travail félicitations aux personnes qui ont participé à c’est beaux tableaux merci pour les yeux

  3. J’ai eu la chance de voir quelques uns des œuvres des DAMMS en 2013 à Ste Marie aux Mines, des vues de Milan, de Venise, de la Tour Eiffel, de New York mais surtout le monumental tableaux des 12 apôtres, « la Ste Cène » . Un « rammassi » de tissus, de plastique, de veilles dentelles, de ficelles, de torchons, des petits et des grands bouts, fixé n’importe comment mais bien là où il faut que en reculant on voit bien New York by night, la tour Eiffel au printemps, la foule devant la cathédrale de Milan, le linge par dessus les canaux de Venise et l’émotion sur les figures des 12 apôtres. C’est d’un vivant presque sonore. Fabuleux.
    Oui, je crois que ce sont des artistes engagés qui expriment à leur façon la dérive de notre civilisation et nous avertissent des catastrophes à venir.
    Merci Emma pour l’envoie de ces photos, merci beaucoup; rien que pour ces artistes j’aurais bien voulu aller à Ste M.aux Mines cette année.
    Bon week end « responsable »
    Ursula

  4. C’est magnifique avec d’innombrables détails, Waouh ! Impressionnant !
    J’ai eu le plaisir de discuter avec l’artiste masculin, fort sympathique.
    Architecte, il affirme que ce qu’ils font est facile à réalisé … ha ha !
    Il nous a expliqué que ce qui n’était pas évident c’était de trouver un plan de travail adapté au format de leurs pièces de 4m x 10m. lls ont fini par le construire eux même. Et pour le transport, ils enroulent. Très belle rencontre !

  5. C’est géant et si précis, on se sent si minuscule et complètement dépassés. Rien de loufoque pourtant merci Emma de nous permettre de découvrir ces artistes architectes plutôt réaliste, pourquoi ne pas leur faire faire Ie tour du monde ?

  6. C’est inouï ce gigantisme… Et le format est d’autant mieux choisi qu’il y a une volonté d’impressionner le regardant. Forcément, ça en impose !!! Effet sur le public réussi mais travail avec les tissus très réussi aussi ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *