Des patchs classiques à SMAM 2015

Je continue la visite des expositions de Sainte Marie aux Mines avec des patchs très traditionnels.

Au théatre, Les Editions de Saxe proposaient une expo sur le log cabin, avec à chaque fois un parallèle entre un quilt ancien (1870-1900) et une réinterprétation de ce quilt par une créatrice d’aujourd’hui. Réinterprétation un peu sage à mon goût, mais superbes quilts anciens…

Log Cabin Log Cabin

par Marie Suarez

 

Log Cabin Log Cabin

Par Kristel Salgarollo. En regardant de plus près (photos ci-dessous), on remarque de jolis pliage dans ce log cabin.

 

Log Cabin Log Cabin

 

Log Cabin Log Cabin

Un esprit moderne pour Elisabeth Nacenta.

 

Log CabinLog Cabin

Superbe quilt ananas, et son interprétation par Marti Mitchell.

Un livre reprenant tous ces patchs avec les explications vient d’être édité, à retrouver ici.

 

Ensuite, détour à Liepvre avec l’expo de France Patchwork sur les quilts de Brouage, un travail toujours magnifique.

Quilts de légende - Brouage

Par Gabrielle Paquin

 

Quilts de légende - Brouage Quilts de légende - Brouage

Yvonne Calvez

 

Quilts de légende - Brouage Quilts de légende - Brouage

Impressionnant travail en relief par Martine Lanux

 

Quilts de légende - Brouage

Cheasapeke par Aline Joulin

 

Quilts de légende - Brouage

Laurence Durth

 

Dernière étape pour aujourd’hui, l’exposition Yakutia, le culte du cheval.

La République de Sakha (Yakutia) représente 1/5ème de toute la Russie.

La majorité du territoire est gelé en permanence et de ce fait le cheval est considéré par ce peuple comme un animal sacré.

Quoi de plus naturel, dans ces conditions que de confier la réalisation des harnachements aux meilleurs artisans. Quant au patchwork « Yakut » il est fait à la main grâce à une technique unique « kybytyy » (kantirovanie) !

Par le passé, les artisans aimaient combiner dans la réalisation des vêtements ethniques les couleurs et les textures. De nos jours, beaucoup d’artisans font perdurer cette tradition.

Ils utilisent en effet une grande variété de couleurs et de textures : de la fourrure, des tissus, du jacquard, de la rovduga (des peaux de d’élan or de cerf), des perles, du métal et encore bien d’autres matériaux.

Cette exposition présentait des patchworks modernes, des harnachements Yakut et les vêtements ethniques de cette région, le tout fait en lainage.

yacoyta5

Fabuleux de modernité, ce patch tout en laine.

 

yacoyta4

 

yacoyta6 yacoyta7 yacoyta8 yacoyta1 yacoyta2 yacoyta3

Ornement de chevaux

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, rendez-vous la semaine prochaine pour d’autres découvertes!

A lire aussi :

41 réflexions sur « Des patchs classiques à SMAM 2015 »

  1. merci pour ce reportage-photos; je vais à Sainte marie aux mines une année sur deux; j’y suis allée l’an dernier et j’espère vraiment y retourner l’année prochaine; il y a toujours de très jolies choses à découvrir et une ambiance particulière , qu’on ne retrouve pas ailleurs.
    Lysiane

  2. Cela me parle évidemment. Beau, parfait, et tellement impressionnant de rigueur et de recherche toujours renouvelée.

    Le premier quilt ethnique est en effet très moderne, les autres me plaisent moins car je me suis lassée des flots de couleurs exotiques.

    1. superbes patch Yakutia, je les ai vu et il faut savoir que toutes les petites lignes noires ou blanche entre les pièces ont été travaillées en sandwich puis recoupées à ras ensuite…. rien que pour cela respect. joyeux weed kend

  3. Merci pour ce long billet! Je ne suis pas allée à cette manifestation mais c’est tout comme grâce à toi! Merci encore pour toutes ces découvertes !
    Gros bisous,
    Mimi-Pinson

  4. Hélas, le temps m a manqué pour aller ailleurs qu’ à SMAM l année prochaine il faudra prévoir 2 jours parce ce que je constate qu’ il y avait encore bien d autres merveilles à découvrir. Très belle journée et bon wé.

  5. Merci Emma de faire découvrir tant de merveilles à celles et ceux qui n’ont pu se rendre au salon. je suis particulièrement admirative des pièces Yakut, et j’aimerais beaucoup avoir des précisions sur la « technique unique « kybytyy » (kantirovanie) » ; j’ai recherché sur internet, mais je ne trouve que le même communiqué de presse… si quelqu’un peut m’apporter quelque information, car je suis novice en ce domaine, merci.

  6. Je me joins à la liste des MERCIS ! Mercis pour ces belles photos, qui nous permettent d’accéder à la beauté de ces ouvrages, quand on ne peut aller en Alsace ! Merci pour cet esprit de partage qui vous anime, Emma !
    La beauté fait tellement de bien à l’âme !

  7. Un régal lorsqu’on ne peut pas se rendre à ces manifestations. Merci Emma.
    Particulièrement ce qui concerne la République de Sakka. Découvrir le monde
    au travers de l’art textile.
    J’ai vainement cherché à savoir ce qu’était la technique unique « kybytyy » .
    L’un ou l’une d’entre vous pourrait t’elle m’éclairer..
    Merci d’avance.

  8. Toujours un plaisir pour les yeux de voir tous ces quilts ,en ce qui me concerne je suis tres classique et je me regale avec les quilts « traditions » ce qui ne m’empeche pas d’admirer les autres pour les idées creatrices ,les sujets ,les couleurs .Bpn week end à toutes et à buentôt d’ouvrir tes messages Emma ( prenom de ma petite fille ).

    Michèle

  9. C’est toujours un bonheur de voir ces patchs traditionnels qui sont toujours des modèles dans nos clubs et merci pour ces belles photos de patchs tout en laine.
    Bon WE

  10. Une fois de plus, un grand merci Emma, pour ce magnifique reportage photos.
    Un coup de coeur pour Marti Mitchell, mais tous ces patchworks sont splendides.
    Bises
    Martine

  11. bonjour EMMA
    la premiere chose que j’ai dite en ouvrant votre mail (O LA VACHE) ce log cabin en 3d le délire ,et puis les quiltines c’est fou
    et patchs en laine alors la j’adore
    merci milles fois encore EMMA de nous transmettre tant de beautés MERCI
    FLORENCE

  12. Bonjour Emma
    Merci de nous faire découvrir ces patchs Yakut sans vous je ne les aurais même pas soupçonnés!C’un travail superbe et le fait que la matière soit de la laine et du cuir dans un climat rude ,on sens qu’il y a là une communauté de partage, une tradition qui remonte loin dans le temps,les couleurs chaudes ,le travail sublime fait main, je suis admirative.

  13. Du pur bonheur que ces photos. J’apprécie d’autant qu’il ne m’est pas possible de traverser l’Atlantique pour aller admirer de visu.

    Merci Emma.

  14. J ai assisté a la cérémonie du mariage d une » yakulte »
    j ai été transportée dans « rendez vous en terre inconnue »
    Et pourtant quand j ai lu le prospectus, cette exposition ne m attirait pas du tout, heureuse de ne pas l avoir zapee!!!
    merci pour le partage
    annie

  15. Cet été, avec ma petite-fille, nous avons fait un tapis de selle pour cheval mais, hélas, rien à voir avec les fabuleux ouvrages que tu nous montres ici.
    Pour ce qui est des interprétations de Log Cabin, je te rejoins totalement : nos quilteuses ont été un peu frileuses. C’est certainement le travail de Marti Mitchell qui emportera tous les suffrages s’il fallait désigner le travail le plus approprié….
    Merci pour cet article très intéressant qui nous permet de retrouver les magnifiques travaux de Brouage. Un exemple qui nous fait tenir l’aiguille et nous encourage…

  16. merci infiniment de prendre du temps pour nous montrer ces merveilles!
    j’aime beaucoup voir les oeuvres d’autres pays! j’adore même
    je vous envoie du soleil d’Egypte, où, ici, ce sont les hommes qui font des patchworks.
    bon dimanche
    Marie

  17. bonjour emma, merci de nous faire partager toutes ces merveilles et de nous indiquer le nom des artistes. travail formidable apr-s quelques jours d »excitation. encore merci

  18. Merci Emma pour ce beau reportage ‘bravo à toutes les patcheuses, et merci d’avoir mis la photo du patchwork de ma cousine Martine Lanux qui fait tous ses patchwork à la main et qui fait un travail exeptionnel’je suis très fière d’elle ,merci pour elle .Any

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *