Archives pour la catégorie Conseils

Du nouveau pour le quilting machine!

Comme vous le savez, je suis une passionnée du patch et du quilting machine.

Je donne régulièrement des stages de piqué libre, et je sais que ça n’est pas facile pour tout le monde! Les règles à quilter existent depuis longtemps, mais jusqu’à présent, elles n’étaient adaptées qu’aux machines longarm.

Et à Houston l’an passé, j’ai découvert les règles à quilter Westalee, qui sont fabriquées spécialement pour nos machines familiales, et qui proposent un pied à quilter dédié qui va s’adapter sur toutes les machines quelques soient leur marque.

Les règles sont simples à utiliser après un premier apprentissage, et vous permettrons de réaliser de superbes motifs de quilting sans faillir ni trembler!

 

Continuer la lecture de Du nouveau pour le quilting machine! 

Comment faire un modèle avec un patron en inch?

Voilà, vous venez de l’acheter, ce superbe patron qui vous faisait de l’oeil depuis longtemps. Alors vous l’ouvrez, et là, patatras, catastrophe, horreur, malheur, les inches et les  » sont partout, et vous vous demandez comment vous allez y arriver. Vous sortez la calculette, et commencez à couper le premier rectangle de 7,43621cm x 26,28267cm… et vogue la galère!

THE(1)

 

Alors voici mes conseils pour suivre facilement un patron en inch

1 – C’est quoi un inch?
inch, c’est l’anglais de pouce. Le pouce est une unité de mesure du moyen-âge qui perdure encore dans certains pays, et particulièrement le Royaume Uni et les USA, qui n’ont pas adopté le système métrique. 1 pouce (symbole « ) = 2,54cm exactement.
il n’y a pas de décimales (pas de système métrique on vous dit!), les subdivisions seront 1/2″, 1/4″, 1/8″, voire 5/8 » d’inch. Le moyen-âge je vous ai dit!

Mais comme la plupart des créatrices de patchwork sont américaines, nous sommes souvent confrontées à ces mesures… et même si on traduit le patron (comme les papillons illustrant cet article), on ne fait pas les conversions, car rien ne tomberait juste!

2 – Couper et mesurer en inch

Voilà le conseil le plus important : si votre patron est en inch, vous allez travailler en inch, vous n’allez pas convertir en cm. Vous allez mesurer et couper avec règle en inch.

Il faut couper un rectangle de 3″1/2×7″. Allez-y, coupez le tel quel, sans penser aux cm, qui ne feraient que vous embrouiller. Les graduations de la règle prévoient les 1/4 et les 1/2, tout va tomber juste!

papillonWEB

Kit papillon d’après un  patron d’Elizabeth Hartman, en inch.

3 – Calculs : exception à la règle n°2
Seule exception: sortez votre calculatrice pour calculer les métrages de tissus, car ça sera plus parlant, et les boutiques françaises vendent en cm. Ensuite, rangez la et ne la ressortez pas!

4 – les coutures au 1/4″
C’est le dernier point : mesure en inch, couture en inch. Pour que le modèle tombe parfaitement, il faut absolument utiliser les valeurs de coutures prévues, à savoir toujours 1/4 d’inch. Sur les machines à coudre spécial patchwork, vous avez un pied spécial qui a cette largeur, et vous ne vous posez pas de questions (sur les Bernina, c’est le pied 37). Si votre machine n’a pas ce pied, faites des essais de coutures et mesurez les (avec une règle en inch!) pour que vos coutures soient exactement d’1/4 d’inch.

Pour illustrer cet article, je vous ai mis les photos d’un nouveau kit qui vient d’arriver en boutique, les Papillons par Elizabeth Hartman. Nous avons traduit en français le patron en inch, et choisi des batiks pour habiller les ailes des papillons. Le modèle original propose un très grand modèle, je l’ai réadapté pour en faire un plaid de 140x160cm.

IMG_20170113_160325

 

Et vous, avez-vous déjà fait un patch d’après un patron en inch? Est-ce que cet article va vous aider?

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Comparatif : les différents thermocollants et renforts de sac

Aujourd’hui, je vous propose un récapitulatif des différents textiles thermocollants et renforts, pour ne plus vous perdre et savoir lequel utiliser pour quel usage.

Les diférents thermocollants et supports de sac

Préambule : Un support dit thermocollant est une matière plus ou moins raide qui a une face collante, qui se colle au fer à repasser chaud sur un tissu pour lui donner de la raideur, de la résistance ou de la texture.
Je présente ici ceux que je vends, des plus fins aux plus épais, et je fini par les renforts non thermocollants. Ils sont tous lavables.

1 – L’intissé thermocollant F220 de Vlieseline
C’est le plus connu, on l’appelle souvent la Vlieseline, à tort, car Vlieseline est une marque qui fabrique des dizaines de produits différents. On s’en sert dans l’habillement pour les cols et poignets de chemises par exemple. On la fixe avec une pattemouille humide et un fer chaud, en appuyant bien, 5 à 6 fois de suite, emplacement par emplacement.

La face collante se repère à ses petits points brillants.

Intissé thermocollant F220 de Vlieseline Continuer la lecture de Comparatif : les différents thermocollants et renforts de sac 

Mes conseils pour démarrer la Passacaglia

Ma Passacaglia

Même si je n’avance pas très vite en ce moment sur ma Passacaglia, je voulais faire le point et donner quelques conseils à celles qui n’osent pas se lancer.

Pour débuter
  • Regardez dans votre stock de tissus, vous avez largement de quoi commencer! Essayez de prendre une direction : Sélectionnez uniquement des modernes, ou des classiques, une harmonie de couleurs (des pastels, des multico pop, un dégradé de bleu, un trio noir blanc jaune, des batiks…). Puis parmi ces tissus, sélectionnez-en 6 pour réaliser la première rosace.
  • Prenez le livre et attaquez la rosace n°1. Il va falloir choisir de le faire en méthode traditionnelle (comme l’auteure du livre) ou en méthode anglaise (avec des cartons). A vous de voir ce qui vous plait le mieux! Mais ne vous posez pas trop de questions, c’est en faisant cette première rosace que vous allez comprendre le modèle et d’affirmer (ou pas) ce choix.
  • Affinez votre choix : Une fois cette première rosace faite, toutes les autres seront sur le même modèle! Donc maintenant, validez votre choix de tissu (ferez-vous toutes les étoiles avec le même tissu, allez-vous étoffer votre gamme de couleur ou au contraire la réduire? Ce qui est bien avec ce projet, c’est qu’on peut rajouter des tissus tout au long. Donc vous allez compléter votre choix en achetant petit à petit…

 

Le matériel

Le livre Millefiori Quilts de Willyne Hammerstein est indispensable pour avoir le patron et imbriquer les rosaces. Il contient les gabarits que vous pouvez reproduire sur carton. Mais c’est un travail long (très long, plus de 3000 pièces, mais seulement 5 formes) et qui demande beaucoup de précision, c’est pour celà que je vends aussi les gabarits! Il en existe plusieurs sortes :

Gabarits pour la Passacaglia

  • Pour la méthode traditionnelle (on coupe les morceaux de tissus, puis on assemble sur les lignes de coutures que l’on a tracé sur le tissu), utilisez le set de 5 gabarits en acrylique épais évidés (les oranges) : Ils sont pratiques pour couper au cutter, et ensuite, on peut tracer facilement la ligne de couture
  • Pour la méthode anglaise, préférez le set de démarrage qui contient des gabarits acryliques épais pour la découpe (les bleus), et 50 gabarits papier de chacune des 5 formes. Il en faudra plus bien sûr (mais on peut les réutiliser plusieurs fois). Je vends donc aussi les paquets de formes cartons seuls (par 50),  et les mêmes gabarits en plastique fin et souple, qui sont réutilisables sans s’user.

Gabarits pour la Passacaglia méthode anglaise
Les gabarits en plastique souple et ceux en papier

img_20161020_100814

Indispensable pour moi, la plaque rotative et le cutter 28mm (pour couper rapidement sans se taillader les doigts), et bien sûr le stylo colle et sa recharge (tuto ici).

 

Le tissu

La quantité de tissus nécessaire est impossible de la calculer, car il dépend beaucoup du fussy cutting (coupe sélective) que vous allez faire (ou pas). Sans coupe sélective, il suffira de petits morceaux de 20x20cm et même moins pour la plupart des rosaces, un jelly roll peut aussi être une bonne base. Seules les 3 grandes demanderont des coupons un peu plus grand (il faut pour certaines couper 30 grands pentagones dans le même tissu).

fussy cutting pour le patchwork La Passacaglia

En haut tissu chouettes par Odile Bailloeul et en dessous tissu Asian Circles tomate de Kaffe Fassett (clic)

Si vous voulez faire pas mal de fussy cutting, prenez des quantités plus importantes (il faut 10, 20 ou 30 fois chaque motif) dans certains tissus. Ci-dessus 3 tissus que j’ai bien troué : Pour le vert, qui avait un motif unique rapproché, il m’a suffit de 20cm pour couper 20 grands pentagones et 5 losanges. Pour les 2 autres qui ont un motif plus varié, j’avais 50 ou 60cm, je les ai déjà utilisés 3 ou 4 fois chacun, et j’ai encore beaucoup de possibilités!

 

Rosace Passacaglia

Voilà ma toute dernière rosace (je suis sur le rythme d’un par mois en ce moment!), j’espère que cet article va vous aider à vous lancer!

Pour celles qui ne sont pas loin d’Orléans, je propose un cours sur la Passacaglia (méthode anglaise) le mardi 15 novembre. Apportez pleins de tissus et votre livre, nous ferons ensemble la première rosace et vous repartirez avec les techniques et de bonnes pistes pour continuer!

Plus infos sur les cours ici.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Travail en cours, et petite leçon de géométrie…

Lollies de Jen Kingwell

J’ai repris le chemin de la boutique, et celui de l’atelier! Je suis en train de faire un modèle très coloré avec des tissus de Jen Kingwell qui s’appellent Lollies (Sucettes). Sur un même tissu, on trouve 8 imprimés différents sur la largeur, chacun en bandes de 13cm.

J’ai découpé mes gabarits dans du rhodoïd, et je voulais vous expliquer quelque chose sur les angles des gabarits en patchwork machine.

P1110189 Continuer la lecture de Travail en cours, et petite leçon de géométrie… 

Choisir et assortir les couleurs pour un patchwork

Il y a plusieurs années, j’avais écrit un article sur intitulé « 7 conseils pour assortir les couleurs dans vos patchworks« , et c’est toujours l’un des articles les plus lus sur ce blog!

Aujourd’hui, grâce à Myricoud, je viens de découvrir Paletton, un site qui vous permet de jouer avec les couleurs pour créer en ligne votre harmonie personnelle.

Voici quelques unes de celles que j’ai créées.

jhu2 Continuer la lecture de Choisir et assortir les couleurs pour un patchwork