5 conseils pour l’été #4 : Expérimenter sans but précis

Cet article est le quatrième d’une série de 5 articles, pour vous aider à développer votre créativité cet été.
1- Adaptez-vous à la saison pour trouver le temps et l’endroit pour créer
2- Profitez de l’été pour créer à plusieurs
3- Choisir les matières qui vont vous inspirer

———————————————————————————————–

L’idée cette série d’articles,  c’est de vous aider à développer votre créativité, d’aller plus loin, d’expérimenter de nouvelles techniques, de se lancer des défis.
Vous avez trouvé le bon endroit, le bon moment, les bonnes personnes avec qui vous lancer (ou toute seule, c’est bien aussi!)?
Alors, c’est parti!

Première consigne, très importante : ne partez pas dans l’idée de faire un ouvrage précis, vous allez expérimenter et vous amuser!

Pour commencer, choisissez une technique que vous avez envie de découvrir ou d’approfondir, un matériau nouveau qui vous intrigue, et faites plein d’essais. Travaillez uniquement sur de petits formats, comme des échantillons de 15x15cm. Quelques exemples :

La teinture procion : essayer différents types de pliages, de noeuds, différents types de tissu, de mélanges de couleurs. Vous aviez l’habitude de mettre le cristaux de soude avant la teinture, pourquoi ne pas essayer de la mettre après? vous pouvez teindre des tissus imprimés que vous n’utilisez pas, faire des mélanges de couleurs originaux…

– La broderie main : tester de nouveaux fils, de nouveaux points, en inventer certains, superposer les tissus, montrer l’envers du tissu, marier broderie et …

– Le patchwork : couper sans mesurer, faire des blocs de crazy sans gabarits, coudre en courbe, utiliser du thermocollant ou du filmoplast en support, des tissus autres que des tissus patch, découper d’anciens projets,…

– La couture machine : essayer tous les points spéciaux de sa machine, changer les réglages, mettre des fils rigolos dans sa canette, tester plusieurs façons de faites des fronces, montrer les coutures…

– Les produits spéciaux comme le tyvek, le lutradur : essayer de les peindre, les tordre, les plier, les chauffer avec un fer à repasser, avec un chalumeau… les faire « trop » chauffer, ou pas assez, les coudre avant ou après chauffage…

– Les dentelles anciennes : les teindre, peindre ou redessiner, les découper, les déchirer, les appliquer, les rebroder, les coller…

– Les boutons : s’en servir comme tampons, les coudre en motifs, les superposer pour faire des fleurs, les coller, les coudre à l’envers…

J’en ai surement oublié!

En résumé : oubliez les règles, ne regardez pas (trop) les notices, laissez vos habitudes au placard, prenez les produits à contre pied!
Pour chaque produit, testez plein d’utilisations différentes, même si elles vont à l’encontre des règles que vous avez apprises…

Ensuite, quand vous aurez plein de petits échantillons, posez-vous la question : qu’est ce qui me plait? (je n’ai pas dit « qu’est-ce qui est beau », c’est trop subjectif)
Qu’est ce que j’ai envie de retravailler pour un projet plus grand? Vous aurez là pas mal de pistes pour démarrer des projets plus ambitieux.

Tous vos petits échantillons peuvent ensuite servir :
– à faire un cahier d’échantillon, avec des notes pour vous souvenir de vos expérimentations
– ils peuvent être rassemblés pour un grand projet type sampler : un sac, un plaid, un coussin
– Vos préférés peuvent s’insérer dans un projet de plus grand envergure à l’automne!
– Vous pouvez en faire des cartes de voeux pour Noël, des ATC (ça tombe bien, y’a un échange cet été!), des portes-clés, des marques pages…

Alors, qu’avez-vous envie de travailler? Qu’allez vous emporter dans vos bagages?

 

A suivre vendredi, dernier article de cette série, le conseil le plus important que je puisse vous donner…

A lire aussi :

5 réflexions sur « 5 conseils pour l’été #4 : Expérimenter sans but précis »

  1. J’ai déjà trouver mon idée pour les vacances. Merci Emma, j’ai acheté chez toi différents styles de yoyos et ai plein de vieux bouts de tissus. j’initie mes copines et des enfants du quartier à cette technique. Ils sont heureux de pouvoir participer à cette aventure et les parents ravis de savoir les enfants dans mon grand jardin en compagnie d’adultes responsables ( je suis une ancienne éducatrice ). Vraiment merci pour partager tes idées avec toutes patchworkeuses. Mille fois MERCI.

Répondre à usseglio Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *